Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un coup c'est moi!

Un coup c'est moi!

Un coup c'est moi!

Un coup c'est moi!

Voilà ce qui se passe derrière les buissons, deux petits pervers qui s'engueulent!

Voilà ce qui se passe derrière les buissons, deux petits pervers qui s'engueulent!

Je t'aime moi non plus!

Dans une incroyable partie de cache-cache ( en attendant peut-être un jeu de cash-cash), les molosses des « Républicains » se disputent l’os de la présidentielle. Sur le campus des jeunes Républicains au Touquet, les journalistes, certains avec leurs questions infantiles, ont assisté à un spectacle unique où les têtes du parti ne voulaient pas se rencontrer donc de se voir et de se disputer. Juppé et Sarkozy ont, à distance, croisé le fer mais au détriment de la droite. Car cette espèce de pantomime, « un jour j’te vois, un jour j’veux pas t’voir » montre bien l’animosité qui les anime l’un envers l’autre. C’est mauvais pour les élections car les Français se demandent si un tel parti a le mérite de gouverner en ces temps difficiles.

On est au cirque, genre pub débile de Cetelem avec ses faux acteurs qui se cherchent. Sarko et Juppé font pire que ça, ils se moquent de nous avec cette guerre des égos.

Un petit mot pour Nicolas : je t’ai souvent parlé de ton comportement quand tu as été élu à Neuilly sur Seine en 1979 puis que nous avions souvent ensemble des réunions. De la part de l’Américain et de son projet sur lequel tu as travaillé longtemps, je te dis de cesser de faire le con. Tu vas perdre la présidentielle en agissant de la sorte. Déjà la gauche n’est pas triste, divisée comme elle est et tu montres que l’autre face de la pièce politique est pire encore.

PS : Nicolas tu sais très bien qui est derrière cette caricature s’il t’arrive de la voir !

Partager cet article

Repost 0