Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Femen à la mosquée

La femme attaque à la mosquée

A Pontoise on accumule décidément les unes de la presse : camp de réfugiés, salon de la femme musulmane.

Ce salon, une fois par an, est présenté par les Musulmans comme discussion du sort des femmes dans les pays musulmans. Il faut remarquer que sur la scène et dans la salle la très grande majorité était des hommes, très peu de femmes ou d’après certains, aucune. Comment peut-on parler d’un sujet aussi important, la relation entre les hommes et les femmes sans la présence de ces dernières tenues à l’écart comme des pestiférées. La tolérance pourrait dire que c’est leur affaire dans une réunion privée et que la France et ses valeurs n’ont pas à intervenir.

Le sujet dont il était question était plutôt brûlant et la presse raconte:

Les « deux imams étaient en train de parler de la question de savoir s’il faut battre ou non sa femme », quand les deux militantes, âgées de 25 et 31 ans, sont montées sur la scène, a raconté Inna Shevchenko, porte-parole des Femen à Paris. Les jeunes femmes – d’origine algérienne et tunisienne, selon Mme Shevchenko – ont crié, en arabe et en français, des slogans qui étaient également peints sur leurs seins et leur dos : « Personne ne me soumet, personne ne me possède, je suis mon propre prophète. »

La réaction des hommes présents dans la salle ne se fit pas attendre : dixit la presse :

Aussitôt, des « Sales putes ! Il faut les tuer ! » ont fusé dans la salle, et une « quinzaine d’hommes ont sauté sur la scène et leur sont tombés dessus », a poursuivi Mme Shevchenko, reconnaissante à l’égard de la police, qui est intervenue très vite pour les protéger. La vidéo montre que des hommes donnent des coups de pied aux deux femmes à terre. »

Pourtant la ville avait été prévenue que Nader Abou Anas allait être présent dans la foule. C’est un prédicateur fondamentaliste qui légitime le viol conjugal et la soumission de la femme.

Alors les Femen ont visé avec courage et audace ce genre de réunion pour dénoncer les traitements subis par la femme dans les pays musulmans. Ce qu’il y a d’étonnant au moment où on attaque sauvagement Bachar El Assad pour ses méthodes souvent radicales, on tolère des discussions aussi barbares du viol des femmes et la soumission des épouses. En Arabie Saoudite où les femmes sont considérées comme des sous-humains avec de nombreuses restrictions inadmissibles en Europe, la France veut vendre des rafales et des chars.

L’incohérence de nos dirigeants est tellement évidente que l’on peut se demander si on ne vit pas dans un asile de fous. On reçoit les réfugiés et on accepte de parler de viol, on loge les migrants et on se soumet à ces colloques où la femme ne peut conduire, sortir seule. Réveille-toi la France, la tolérance a des limites !

Partager cet article

Repost 0