Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La tour Eiffel, fruit de la passion ?

The Eiffel Tower, I love to fuck !

Les titres du Figaro sont plutôt aguicheurs

L’intense vie sexuelle des Parisiens

Paris, la ville de la liberté sexuelle? C’est ce qui apparaît à la lecture du sondage Ifop réalisé pour CAM4.

En dépit des reproches que l’on fait parfois aux transports parisiens, près d’un homme sur trois et plus d’une femme sur dix a déjà fait la même chose dans les transports en commun.

Les Parisiennes plus orales que les provinciales

Dans le figaro, dernièrement, un long article parle des exploits sexuels des Parisiens ( et des Parisiennes) qui se mesurent au-delà de la moyenne nationale.

Pour un journal d’habitude bien pensant et peu porté sur la « chose », c’est étonnant que nous apprenions que les jolies femmes de Paris sont plus portées sur la fellation que nos braves paysannes de la Corrèze d’où vient Hollande. Quant au cunnilingus, il est poussé à fond chez les deux sexes comme si c’était, le samedi soir, le désert d’un hamburger chez Mac Do.

On apprend que la fraternité à Paris ressemble plus à de la promiscuité et que le mélange des genres se fait à une grande échelle. C’est le baisage pour tous qui succède au mariage pour tous.

Ayant vécu longtemps à Paris à Belleville, je dois avouer que parmi les jeunes, c’était chaud le samedi soir, chacun partant sur les grands Boulevards à la recherche pressante d’une fille à émoustiller et le refus était rare. Mais à cette époque, on ne parlait pas de harcèlement sexuel, mais d’emballage et de chasse aux nénettes.

Pourtant le Figaro n’hésite à étaler des pourcentages pour démontrer que le sexe est plus actif dans la capitale. Est-ce la vue de la Tour Eiffel, certainement le monument le plus phallique de France qui trouble nos Parisiennes qui partent à rêver de trouver aussi beau, aussi impressionnant, aussi calibré que cette tour métallique. Faute de l’utiliser en vrai, elles peuvent toujours se procurer une version plus petite fabriquée à Oyonnax, la capitale du plastique, selon une idée d’un habitant de Thonon. Cette production « made in France » devrait faire la fierté de notre Montebourg national qui pourrait alors parler d’innovation digne des plus grandes inventions du XX e siècle.

Alors à vous lectrices et aussi lecteurs qu’attendez-vous pour passer un week end à Paris !

Pour les plus curieux, lire l'article du Figaro

La tour Eiffel, fruit de la passion ?
La tour Eiffel, fruit de la passion ?

Partager cet article

Repost 0