Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Trump, we don't want you !

Fuck you, Trump shout some movie stars !

Donald Trump dans quelques jours sera officiellement et en poste, le 45e Président des Etats-Unis malgré un battage continu de la part de nombreux Américains sur la légitimité de cette élection. On accuse les Russes et leur hacking, les propos déplacés lors de sa campagne, son attitude vis à vis de Washington, la sélection des membres de son cabinet, ses premières interventions alors qu’il n’est pas encore président ! Rien en semble ébranler le milliardaire qui poursuit son installation à la Maison Blanche. Plus personne ne peut contester sa victoire.

Mais nous avons trois pétasses qui se permettent de contester le mandat de Donald Trump : ce sont des actrices de cinéma, bourrées aux as et qui n’ont pas toujours représenté des femmes décentes dans leurs rôles, qui viennent pointer du doigt contre Trump au cours de la cérémonies des Golden Globes.

Plusieurs remarques sont soulevées : qu’ont à faire les critiques des deux Françaises, Marion Cotillard et Isabelle Hubert avec l’élection de Trump. De quel droit interviennent-elles dans la politique américaine. On accuse les Russes et pourquoi ne pas envoyer ces deux-là au diable. C’est comme si Di Caprio criait sur les toits qu’il ne veut pas de Fillon ou de Le Pen comme président de la République. Ce serait une levée de bouclier, un immense tollé contre l’acteur.

Un peu de décence, mesdames : votre avis sur Trump, moi personnellement, je m’en fous. Ramassez vos récompenses et rentrez chez vous. On me dira que c’est le droit de chacun de s’exprimer en public alors accordez-moi ce même droit et de dire que ce sont des connasses d’avoir utilisé la caisse de résonnance que sont les Golden pour critiquer l’Amérique qui venait de les récompenser car Trump à partir du 21 janvier, c’est l’Amérique.

Quant à Meryl Streep, étant de nationalité américaine, c’est en effet son droit et devoir si elle le veut, d’attaquer la légitimité de l’élection de Trump, quitte à insulter les millions d’Américains qui ont voté pour lui. En tout cas, les grognements de ces femmes n’influenceront en rien la cérémonie du 21 janvier à Washington.

Mais on s’est tous exprimés, vedettes du cinéma et moi-même et on est tous contents !!! C’est l’essentiel !

Partager cet article

Repost 0