Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Golfino, ergo sum !

Le golf me fait réfléchir: golfino ergo sum!

 

Cela paraît être la devise de Donald Trump qui depuis le début de son mandat, va de terrain de golf en «  golf course » pour réfléchir aux solutions dont L’Amérique a besoin. En tapant dans une balle, celui lui évite de taper sur ses assistants, ministres, membres du Congrès ou Sénateurs. Le grand air lui nettoie les poumons pollués par l’atmosphère négative de Washington et le vert de la pelouse lui donne espoir.

Alors pourquoi pourrir dans son bureau ovale quand il peut travailler sur un champ plein de trous ! Il y a autour de lui, pense-t-il, suffisamment de dossiers troués pour tenter de les boucher.

Mais les critiques sont sévères car ils n’ont pas l’habitude de voir le Président passer autant de temps en plein air, résolu à envoyer les problèmes aussi loin sur le green que ses balles. Pourtant il devrait se rappeler du temps de Ronald Reagan, ce cow boy à dix balles qui avait la réputation de ne pas faire grand chose. Et il mit fin à l'URSS et remonta l'Amérique. 

On a dû lui parler d’un certain Montaigne ( Non Trump, pas Montaigne mais René Descartes, ce qui ne fait aucune différence pour toi évidemment !) qui, dans sa tour d’ivoire, cogitait sur ce qu’était un être humain, lui en particulier. Trump s’enferme dans son donjon doré, oubliant ceux qui se moquent de lui et qui le critiquent par des feux incessants d’articles et de chroniques. Il cogite et suis son instinct de battant.

 

Partager cet article

Repost 0