Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bannon, you're fired !

 

You are fired, you fucking maroon !

 

Le cri habituel que tous les Américains connaissent par cœur vient d’être à nouveau lâché de la Maison-Blanche : YOU ARE FIRED ! C’est Donald Trump qui encore une fois vient de virer son conseiller le plus important : Steve Bannon.

A lire la biographie de cet individu, on commence à comprendre la politique intérieure et extérieure du Président des Etats-Unis. Discriminatoire, priorité donnée aux idées ultra droite, contre l’immigration et toutes les mesures possibles en faveur des blancs et chrétiens. Une odeur de croisade contre les Musulmans digne de Pierre l’Ermite au Moyen-Age. Devant cette invasion de migrants en Europe suite aux guerres d’Irak et à la pauvreté de l’Afrique, le gouvernement de Trump a prévu des mesures draconiennes pour empêcher ce phénomène dans son pays.

D’abord Steve Bannon était le directeur d’un site ultra droite le Breitbart :

http://www.breitbart.com

Les rubriques préconisaient un renouveau de la race blanche et l’élimination des autres races comme celle des Indiens au 19e siècle ou des Aborigènes en Australie.

L’inspiration de ces partisans venait d’un livre publié en 1973 par un écrivain français : Jean Raspail et qui s’appelait «  Le camp des Saints » comparé au Mein Kampf d’Hitler. Traduit en anglais il devint la bible de l’extrême droite qui fonda sa doctrine sur la renaissance et la reconquête de la race blanche sur  ceux qui s’apprêtaient à envahir l’Europe.

A lire quelques extraits on est tout de suite servi par ce genre de littérature :

« Seuls les Européens blancs, à l'instar de l'auteur, ont figure humaine. La flotte indienne transporte des "milliers de malheureux" dont les bras, "maigres branches noires et brunes (...), les bras décharnés de Gandhi" inspirent le dégoût. Ces enfants miséreux à la peau sombre sont des "fruits gâtés, moisis dans leur face cachée ou rongés de l'intérieur par les vers." (Les citations sont reprises de l'édition 2011 parue chez Robert Laffont, NdT)

Les voyageurs sont aussi des obsédés sexuels dont la traversée a été une orgie monstrueuse: "Sur les corps, entre les seins, les fesses, les cuisses, les lèvres, les doigts, coulaient des ruisseaux de sperme."

La teneur du texte donne la dimension du programme de Trump poussé par son conseiller Steve Bannon.

Mais le vase a débordé à la suite de Charlottesville et de l’opposition ultra droite à l’ultra gauche ceux qui veulent défendre les valeurs occidentales de tolérance, de solidarité en ouvrant le pays aux émigrés.

Un entretien dans la presse de Steve a mis le feu aux poudres à la Maison Blanche et Trump a dû virer son conseiller le plus important ? Cela va-t-il calmer la situation de plus en plus tendue entre les divers segments de la population ? Difficilement car depuis l’arrivée de Trump dont l’élection a véritablement scindé les Américains en deux camps aussi férocement opposés que dans les années 1860, entre le Nord et le Sud. Que peut-il arriver ? Un attentat à la Kennedy mettrait l’Amérique sens dessus dessous et les villes s’enflammeraient et les états entreraient en conflit. Qui pourrait le nouveau Lee Oswald ? Un partisan de l’extrême droite si Trump cède à la gauche démocrate. N’oublions que pratiquement TOUS les Américains sont armés et experts en tir. Comme des fadas existent partout, en Europe avec des bagnoles, un seul suffirait à faire sauter la maison Blanche et le pays avec.

Partager cet article

Repost 0