Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Statut ou statue de la Première Dame ?

 

Les Français ou du moins celles et ceux qui n’ont pas voté pour Macron se rendent compte à présent qu’ils ont donné carte blanche au Président et il sait depuis son élection s’en servir sciemment. A la moindre contradiction, la moindre remontrance et surtout la plus petite critique, l’interlocuteur saute comme un bouchon de champagne et va se perdre dans la nature. François Bayrou l’a appris à ses dépends et pourtant il avait donné une sacré coup de main à Macron Premier .

Hier c’est la démission forcée, un peu à la soviétique, pour le chef des armées qui a lui aussi été éjecté pour avoir contesté la réduction du budget des armées.

C’est simple : tu ouvres ta gueule et t’es brutalement viré.

Ce qu’il y a de plus surprenant c’est que les citoyens et anciens électeurs sont étonnés de cette attitude jupitérienne de notre Roi Soleil. Heureusement qu’il n’y a plus usage des lettres de cachet ou des embastillonades ! Mais pour combien de temps ?

Qu’attendiez-vous d’un jeune ambitieux dont les dents raclaient le plancher qui s’est fait élire pour son premier mandat, Président de la République Française et d’avoir ensuite pour l’encenser, un parlement godillot qui les yeux fermés et la bouche close votera tout ce qui sera mis dans l’hémicycle ?

Puis cerise sur le gâteau : il interdit aux membres de la famille de faire partie de l’équipe des députés et lui va placer la sienne à l’Elysée avec secrétaires et bureau pour un budget extravagant. L’élève installe sa prof sur un piédestal et le fait savoir. Mais combien de temps Macron va-t-il tenir sans avoir une vague violente de protestation contre sa politique et son comportement ?

Dans d’autres pays, le limogeage de commandant en chef des armées aurait mis des bataillons dans la rue, la réduction du niveau de vie des retraités, des manifestations de cheveux blancs et de dentiers sur les places publiques.

Là RIEN, un peuple amorphe, des citoyens sans réactions, des parlementaires aphones et des électeurs cois. Où est la France de mai 68 ?

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :