Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Inch'Allah

Une pauvre petite ministre est à plaindre!

Le coup a été dur pour le parti socialiste qui pensait renouveler son mandat désastreux avec Hollande et sa même troupe au gouvernement.

Une tempête est née vers le Touquet et a balayé la France, déboulonnant grand nombre de caciques à droite et à gauche.

Le choc en a perturbé plusieurs qui ne s’attendaient pas à chuter de leur piédestal bien ancré dans le gouvernement précédent.

Le cas de Najat Vallaud Belkacem est pathétique : elle avait tout pour réussir : son niveau d’études, sa silhouette féminine, son sourire dévastateur et des yeux à dérouter les débat. Elle savait ( elle a toujours su) utiliser ses atouts pour monter dans la hiérarchie du parti et faire suffisamment de charme à Hollande pour lui soutirer un gros ministère : l’Education Nationale. Pendant ses années d’exercice, elle s’est rapidement montré inefficace, incompétente et le résultat a été un système éducatif devasté.

Pourtant elle croyait dur comme fer que le PS remporterait les élections haut la main. Jusqu’à l’abandon de Hollande. Mais elle s’accrochait à l’espoir qu’à Villeurbanne, son fief, elle remporterait les législatives. Ce fut un désastre et Najat se retrouve au chômage. Sa situation n’est pourtant pas désespérée avec des indemnités qui vont durer quelque temps. Son mari a été réélu donc de ce côté-là une assurance au moins d’un bon revenu.

Mais ce qui choque la belle Najat, c’est l’attitude de Macron qu’elle dénonce violemment. Elle n’a pas voulu le rejoindre et elle a perdu. Elle l’accuse de déloyauté, de traitrise, d’égoïsme, d’individualisme et d’avoir détruit l’esprit collectif nécessaire pour former une gouvernement solide. On s’aperçoit que celui de Hollande a littéralement explosé et les débris ont volé dans tous les sens.

Pour elle un trait est tiré sur son rôle de Ministre, ses premières à la une, ses partisans et courtisans envolés. Elle va rester seule avec ses gamins à jouer à la bonne ménagère et à la femme au foyer. Quelle dégringolade, quelle honte.

Et je suis obligé de lui annoncer que c’est sa dernière caricature avec mon blog, la déchéance ultime !

Alors adieu Najat que l’avenir t ‘apprenne ( normal pour une ministre de l’EN) à être plus humble et surtout moins naïve quant aux intentions de ceux qui t ‘entourent en politique. C’est du chacun pour soi, rappelle-toi ! Tout le monde se fiche de ton sort ma pauvre Najat ! Bonne chance quand même car tu ne manques pas de répondant avec ton carnet d’adresses ! Et t'as vu comme ça valse la-haut ?

Partager cet article

Repost 0