Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Macron Tower
Macron TowerMacron Tower
Macron TowerMacron Tower

L'urbanisme politique implose

Entre 1979 et 1982, un artiste peintre décrivait sur ses toiles l’évolution rapide de l’urbanisme des grandes villes. A cette époque, à travers le monde, les métropoles changeaient brutalement d’aspect : des quartiers anciens datant des siècles précédents étaient abattus pour céder la place à la construction de tours de verre et d’acier. L’exemple de la « Trump Tower » à New York est significatif de ce bouleversement. L’artiste qui voyageait beaucoup, constatait cette transformation dans tous les pays qu’il visitait : Pérou, Chine, Etats-Unis, Grande Bretagne, Sydney. De nombreuses expositions ont montré ses tableaux.

Or nous assistons ces jours-ci en France au même phénomène avec les « Macron Towers ». Partout en France, dans toutes les circonscriptions, le mouvement « Ensemble la République » veut élever des tours pour faire flamber le nom du nouveau président. Sur les façades s’inscriront en lettres dorées, en slogans racoleurs, le programme et les représentants du « Macron Movement » en Marche vers la confiscation du pouvoir à tous les niveaux : présidence, assemblée, régions, villes, villages.

Mais ce renouvellement ( visages et identités) ne s’est fait que sur la destruction massive des partis traditionnels surtout le parti socialiste que j’appellerais « Socialopark » et les Républicains connus sous l’appellation de « Republicanoland ». Ces deux attractions sont sur le point de déposer le bilan et sur leurs ruines se dresseront de fières towers, symbole d’un renouveau qui va transformer la France moribonde que nous laisse Sleazy Hollande en refuge paradisiaque où chacun y trouvera sa part de bonheur, de bien-être et de solidarité.

Mais dans un coin de ces expositions, peint en 1982, un tableau choquait les visiteurs : il représentait des tours en feu, à la fumée noire et aux flammes qui dévoraient le bâtiment à la suite d’un attentat, d’une terrible explosion. Ce tableau se transforma malheureusement 19 ans plus tard, en terrible réalité à Manhattan lorsque deux avions vinrent percuter les « Twin Towers » le 11 septembre 2001. Ce jour n’était pas choisi au hasard, ce que ne souligne très peu la presse : 911 est le numéro d’appel au secours aux Etats-Unis et très symboliquement c’était l’Amérique qui lançait un appel désespéré.

Les « Macron Towers » qui commencent à s’élever dans notre belle France, vont-elles résister à un élan de colère, un geste de désespoir venant du peuple qui va se sentir floué par cette rigoureuse mécanique qui se met en place et s’appliquera par ordonnances ?

Déjà ( voir article « premier couac de Macron ») la machine se bloque avec la nomination des candidats « République en marche » pour les législatives. Dans quelle ville, dans quelle région va s’écrouler cette première tour ?

L’artiste a même poussé l’audace dans sa recherche et dans son message de BRISER le cadre conventionnel et de montrer ainsi le bouleversement complet dans l’art de voir et de reproduire. Image qui correspond à Macron qui lui aussi cherche à briser la fenêtre qui donnait sur la cour des poubelles politiques et tente de construire les nouvelles tours de son mouvement.

Prémonitoire était le peintre, visionnaire ( comme Macron) était l’artiste !

Terrible vision de l'artiste en 1982 et horrible prédiction.

Qu'en sera-t-il des " Macron Tower" ?

Macron Tower

Partager cet article

Repost 0