Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La famille impériale

La monarchie prend un nouveau visage, virage, mirage

Tout être exceptionnel partage son succès avec ses parents, ceux qui par amour ont engendré cet enfant. Ils sont à ses côtés pendant sa montée vers le sommet suprême, la Présidence de La République.

Mais avec notre nouveau seigneur et maitre de notre pays, silence radio sur ses progéniteurs . Qui est le père biologique et la mère biologique ? Il faut de profondes recherches pour en savoir plus car on ne les voit jamais entourant le fils prodige. On reconnaît beaucoup d’hommes politiques, quelques personnages du show biz et plusieurs quémandeurs de postes futurs. Jamais celui et celle qui, dans une nuit de passion, enfanta ce maitre du pays.

D’après Internet, dans le domaine public donc accessible à tous les curieux, nous apprenons que le père biologique d’Emmanuel Macron s’appelle Jean Michel Macron né en 1950 et la mère biologique porte le nom de jeune fille de Françoise Noguès, née aussi en 1950. Tous deux sont médecins, la mère à la Sécurité sociale et le père, neurologue à l’excellente réputation. Deux tels êtres, éduqués et diplômés ne pouvaient qu’engendrer un fiston intelligent et déterminé. La suite de son parcours prouve en effet qu’il avait tout pour réussir.

Les rapports d’Emmanuel avec ses parents ne furent pas toujours cordiaux après sa liaison avec sa « prof » et son intention de vivre avec elle. Son départ vers Henri IV n’aidera en rien ces rapports puisque Brigitte, abandonnant mari et enfants, le suivra dans la capitale.

Une conclusion est évidente : notre petit Emmanuel n’est pas né dans la dèche. Il vient d’un milieu super aisé et il eut du mal malgré tout, dit-il, de survivre comme étudiant avec mille euros par mois. Sciences Po, l’ENA, voilà ce que fut son chemin académique.

Enfin on peut trouver une photo de la mère mais aucune du père. Alors essayons de deviner à quoi il ressemble.

Les vrais parents, ceux qui l’ont mené au sommet de l’état furent comme père, François Hollande et comme mère Brigitte Trogneux. Ce sont ses parents politiques et spirituels et ceux qui l’ont constamment encadré, accompagné, guidé, soutenu durant toute sa campagne électorale. Et tous deux ont l’âge d’avoir pu procréer cet enfant adopté : Hollande est né en 1954 et Brigitte Trogneux est née en 1953, donc un an avant notre président sortant. A croire que c’est dans ses gènes de viser toujours plus jeune qu’elle. Le premier mari de Brigitte dont elle ne parle jamais et qui est pourtant le père de ses trois enfants, travaillait dans une banque : il s’appelle André-Louis Auzière, né en 1951. Que ces années 1950 furent belles, le début des Trente glorieuses, une France qui se relève de la guerre et qui commence à s’intégrer avec l’Allemagne dans l’Europe pour éviter tout nouveau conflit.

C’est dans ce bain de renouvellement que naissent et grandissent les parents biologiques et adoptifs d’Emmanuel Macron. Pas difficile à comprendre la nostalgie chronique de notre nouveau président. Comme Trump il veut « make France great again ».

Maintenant que nous avons partagé le décor de la mise en place et en scène de Macron Premier, nous le suivrons toujours de près pour remplacer celui qui nous a tellement amusés.

Lettre d'Emmanuel Macron qui a lu " Sleazy Hollande", des caricatures de notre blog.

La famille impériale

Photo de Françoise Nogues, mère d'Emmanuel Macron ( Domaine public).

La famille impériale

Et la photo du père : Jean Michel Macron ?

A qui peut-il ressembler ?

La famille impériale
La famille impérialeLa famille impériale
La famille impérialeLa famille impériale

Qu'est-ce qu'une cagoule d'après le Financial Times qui parle de plus " d'Essex à l'Elysée. Faute de frappe on aurait du lire " plus de sexe à l'elysée".

Partager cet article

Repost 0