Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des vieux jeunes ?

Des « vieux jeunes « ou des "Jeunes vieux" ?

Macron avait promis de renouveler la classe politique en redonnant le pouvoir au peuple, à des inconnus venus du civil qui, avec leurs expériences propres, apporteraient du sang neuf au gouvernement. Comme beaucoup, je l’ai cru et suis tombé dans le piège de ses ambitions et de ses propositions.

Mais à l’énoncé de la liste des membres du gouvernement, je suis resté sur ma faim et surtout j’ai été déçu : Macron ne fait pas mieux que les autres. D’abord on a les pièces rapportées des autres gouvernements de droite ou de gauche. En particulier pour le poste de Ministre de l’Intérieur et celui des Affaires Etrangères. A-t-on des « Jeunes vieux » ou des « vieux jeunes » ?

Pour comprendre, faisons un peu de sémantique. Cherchons le nom puis l’adjectif. Dans « Jeunes vieux », le nom est vieux et l’adjectif explique que l’on veut rajeunir de vieux politicards qu’on pourrait presque appelés des croutons. Minimum trente ans dans les magouilles de la politique et les voilà bombardés à deux postes importants.

Si l’on prend « vieux jeunes » , l’adjectif est alors vieux ce qui décrit exactement la situation de nos deux personnages. Et d’un coup de baguette macroniste, on les transforme en fringants jouvenceaux.

En réalité, notre sympathique mais encore inexpérimenté président a voulu jouer au sorcier et trouver la potion magique pour lancer son mandat. Nous avons déjà étudié sa recette mais là on s’enfonce dans la cuisine qui prépare les ragouts de demain.

En prenant à gauche, ce qui a détruit le parti socialiste, puis à droite ce qui met les Républicains en porte a faux, il a déséquilibré l’appareillage politique des quatre dernières décennies.

Il lui suffit d’avoir la majorité absolue composée de civils ben oui oui qui seront à la botte du patron et nous aurons notre « 18 Brumaire » où tous les pouvoirs seront tombés entre les mains d’un jeune homme ambitieux, tenace et surtout mystique.

Une belle page intéressante de l’Histoire de France se gribouille sous nos yeux.

Pour l’éviter ne donnons pas cette majorité à Macron !

Partager cet article

Repost 0