Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Brigitte Fardot ?

 

Quand le subjonctif imparfait conduit à l’amour parfait !

Le titre peut paraître péjoratif mais le commentaire ne le sera pas !

Une curieuse question tarabuste les Français depuis près d’un an mais les intrigue en même temps : la différence d’âge entre le nouveau président et celle qui est devenue la première Dame de France.

Inutile de dissimuler d’abord l’écart d’âge entre Emmanuel Macron et Brigitte, son épouse. Sur Internet, cette observation s’étale à tous les niveaux et sur tous les réseaux.

Emmanuel Macron est né le 21 décembre 1977 ( il a, à ce jour, 39 ans) et Brigitte est née le 13 avril 1953, donc 64 ans.

Question que l’on pourrait poser comme à l’école primaire ( puisqu’on est en plein rapport enseignante-élève) : à quel âge Brigitte avait-elle le double d’années d’Emmanuel ? ( Réponse en fin de rubrique).

Mais ce n’est pas le sens de notre intervention. Votre chroniqueur est particulièrement bien placé pour parler de cet épineux problème selon les bien-pensants. Son apprentissage sexuel remonte aux années cinquante lorsque la coutume séculaire de faire sa scolarité sexuelle et sentimentale se faisait à l’école de la rue. En ces années-là, la loi était très souple quasiment inexistante et on ne parlait pas de détournement de mineur (e). Rien dans les classes, les cours de récréation et même en famille ne préparait les jeunes garçons à cette extraordinaire expérience, ses premiers rapports avec la gente féminine. Les filles de son âge étaient ultra protégées ( pas de pilules, peu de préservatifs) et les pères surveillaient leurs filles comme de vrais goêliers. Alors votre chroniqueur, comme tous ses copains d’ailleurs, dés quinze ans voire treize ans, se rabattaient sur ces femmes mures qui étaient suffisamment complaisantes et expérimentées pour enseigner le BA ba des techniques de la bagatelle ( Bag o’tails en anglais : sac de nœuds !). Ma professeure de yoga horizontal avait à l’époque 43 ans et moi….. 13 ans. Cette douce et tendre liaison dura un an puis elle fut remplacée par une divine maitresse du même âge mais plus audacieuse dans les ébats nécessaires à passer son diplôme. Enfin vers 17 ans, la suprême des récompenses : une splendide femme de 38 ans, au corps doté d’une attirance irrésistible et qui savait jouer de toutes les nuances de couleurs, du bleu ciel, au rouge sang vif en passant par des gris simplement éblouissants. Aucune période d’amour n’était bannie et cela se terminait par d’immenses tableaux d’art contemporains à la Pollock sur les draps du lit.

Puis 1968 a surgi et du jour au lendemain, les entraineuses avaient changé d’âme et d’âge.

Or pour ne pas paraître idiot, il faut dire que la lecture de romans étaient aussi la source d’études approfondies sur la sexualité et surtout sur la motivation des jeunes gens de mon époque : si c’est dans les livres, c’est que c’est jouable. Et nous lisions en cachette des parents, « Liaisons dangereuses » de Pierre Choderlos de Laclos ( 1782), « Bel Ami » de Guy de Maupassant ( 1885), « Le diable au corps » de Raymond Radiguet ( 1923) et enfin « Aimez-vous Brahms » de Françoise Sagan ( avide de jeunes ) (1959).

Ces rapports que l’on appelle maintenant « cougars-jeunots, ne datent pas d’hier mais ont toujours été depuis la nuit des temps un cours de plaisir bien avant de devenir une leçon de procréation.

Que Brigitte ait 24 ans de plus qu’Emmanuel ne me dérange pas, bien au contraire. Contrairement à votre chroniqueur qui profitait de ces amours parfaits mais éphémères, notre Président a décidé d’en faire un épisode essentiel de sa vie et il y a quelques mois de sa carrière politique.

Revenons au titre et disons-le franchement, à la vue des tourtereaux, Brigitte est loin d’être un « fardot » pour Emmanuel, elle est sa muse, son égérie, sa protectrice, son conseil, tout ce qu’une femme amoureuse peut apporter à son homme.

Pour les partisans d’Emmanuel Macron, la France a la chance d’avoir un président jeune et enthousiaste secondée par une épouse aimante et dévouée.

L’avenir de notre pays semblait briller au firmament du monde.

Brigitte Fardot ?

Partager cet article

Repost 0