Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a bon Banania, y'a bon la France

 

Y'a bon Banania, y'a bon la France !

« François Hollande naturalise 28 tirailleurs sénégalais : "Il était plus que temps" » La Presse bienveillante

Le peintre Giacomo de Andreis représente en 1915 sur l'affiche publicitaire au ciel couleur de banane, un tirailleur sénégalais hilare (avec le fez rouge prolongé d'un pompon bleu et la culotte bouffante de zouave) dégustant un bol de chocolat Banania avec une cuillère, commenté par « Y'a bon » (« c'est bon » en français tirailleur). Giacomo de Andreis s'inspire en fait de la propagande de la campagne du Maroc de 1908 à 1913 qui met en scène sur des cartes postales des noirs souriants avec les slogans « Y'a bon capitaine », « Y'a bon pinard », « Y'a bon cuisine »3 : d'autres se servent de cette interjection pour qualifier le soldat noir, c'est le cas par exemple pour l'hebdomadaire Le Miroir qui titre sur sa une le 13 juillet 1913 « Y a bon » [sic], sous la photographie d'un tirailleur sénégalais cadré en buste. Extrait de Wikipedia

Sleazy Hollande vient de remettre à l’honneur le « tirailleur sénégalais » qui avait, pendant longtemps, fait le bonheur des Français et servi de petit déjeuner à des milliers d’écoliers ( moi inclus).

Notre président vit une période terrible pour son prestige : ignoré maintenant de tous, non candidat à quoi que ce soit, inquiet de la tournure de l’élection présidentielle ( si Le Pen est élue, Hollande prévoit de ne plus s’acheter une maison en Corrèze mais en Patagonie d’après certains journaux), devenu la risée de l’Europe, mis au placard par de nombreux chefs d’état dont Trump, il doit retrouver des activités pour assurer son mandat jusqu’au dernier jour et justifier contrairement à Pénélope de son emploi du temps. Alors il multiplie les commémorations : Wimy, le Chemin des Dames, les tirailleurs sénégalais dans la guerre de 14, de 40, celle d’Indochine, celle d’Algérie quand la France envoyait au casse-pipe tous les soldats de l’Empire Français.

Alors, après cinquante ans d’oubli, Sleazy Hollande ressort de chambres de bonne, de quartiers déshérités, d'hospices une trentaine de survivants sénégalais, les déguisent en gens du monde et leur colle la citoyenneté française accompagnée de la Légion d’Honneur. Il aurait pu terminer son discours par un retentissant : " Y'a bon la France!" à l'égard de ses hôtes. Il le fait car il sait que son successeur aura d’autres chats à fouetter et qu’il ( ou elle) n’ira pas se ridiculiser avec ce type de cérémonie.

C’est lamentable de voir notre président réduit à ces scènes comiques où l’on tire du passé ce qu’on veut représenter comme le présent. En effet, faire venir des « tirailleurs sénégalais » à l’Elysée alors que cela aurait un geste fort au début de son mandat, montre le désespoir d’un homme désabusé qui cherche à faire l’actualité, faute de vanter son bilan.

Mais le spectacle avait l’allure d’une publicité pour du chocolat, le fameux « y'a bon Banania » et comme c’était Pâques, on avait remplacé les cloches et les lapins en chocolat par des survivants de nos stupides guerres.

Bravo Hollande, tu feras le show jusqu’à la dernière minute de ton seul et heureusement unique mandat !

Y'a bon Banania, y'a bon la France

Partager cet article

Repost 0