Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

America according to Trump
America according to TrumpAmerica according to Trump
America according to Trump

America according to Trump ( 1)

At the airport

 

Notre arrivée à Chicago ne ressemblait à aucune autre depuis plus de 40 ans que je vais aux Etats-Unis. Les queues sont devenues plus longues, les vérifications de passeports plus intenses avec prises d’empreintes digitales et détails de l’œil. Comme j’avais u e carte verte, je n’ai eu aucune difficulté à entrer mais certains étaient mis à l’écart pour plus ample renseignements.

Après la douane, dans le hall d’arrivée, deux types de pancartes attendaient : celles des associations et individus qui contestent les nouvelles lois sur l ‘émigration genre : « Refugiees welcome », « America is émigration ». Les autres portaient les inscriptions de « You need help » pour aider les étrangers avec leurs papiers, les restrictions et l’utilisation de services d’avocats pour défendre leur cause ou celles de leurs parents rejetés.

Tout se faisait dans un ordre parfait et sans bousculade, le droit à son opinion étant primordial aux Etats-Unis. Les forces de l’ordre n’étaient pas rendues plus nombreuses, simplement quelques rares agents de police qui étaient présents. Pas de soldats avec mitraillettes, pas de membres des forces spéciales.

Dans ce silence respectueux, les nouveaux arrivés retrouvaient leurs proches et après embrassades et tapes dans le dos partaient vers les parkings.

D’ailleurs c’est ce qui avait frappé les journalistes français, c’est l’absence de casseurs qui se voient en France et qui sont mal gérés par la police et surtout les politiques. Des millions et des millions ont défilé dans les rues des villes américaines mais les dégâts ont été insignifiants par rapport à ceux de la France.

J’avais déjà remarqué lors de mes longs séjours dans les pays anglo-saxons, le respect que portent les foules à la police. Même si la politique déplait ce qui est définitivement le cas pour une large minorité d’Américains, il n’y a pas de débordement.

Mercredi sera la jour sans « meetings for women », pas de manifestation de femmes dans les rues ! C’est la démocratie qui joue !

Partager cet article

Repost 0