Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

America according to Trump ( 3)

Spelling Bees

Il existe un concours aux Etats-Unis qui soulève des passions auprès des parents et des enfants. La compétition est rude et le vainqueur reçoit tous les honneurs du monde de l’éducation. Un peu comme les dictées de Bernard Pivot il y a quelques années.

Le jeu éducatif s’appelle « Spelling Bees » et s’adresse aux enfants de toutes catégories et de tous les âges. Cette sélection se fait par région et les vainqueurs vont au niveau national. Il s’agit simplement d’un concours d’orthographe où les candidats sont testés sur des mots difficiles à épeler.

La récompense suprême est donnée à qui ne se trompera dans ces mots difficiles et souvent peu usités.

Or cette année dans les sélections régionales une petite fille de 5 ans a gagné le titre et sera la plus jeune candidate jamais sélectionnée pour le concours national.

« 5-Year-Old Edith Fuller Will Be the Youngest, Cutest National Spelling Bee Contestant Ever » titrent les journaux étonnés de l’âge de cette fillette qui vient de battre des candidats beaucoup plus âgés qu’elle.

A cinq ans, Edith a été capable d’épeler « restaurant », « Bouddha » et enfin le mot qui l’a fait gagner « Jnana » sanskrit pour « connaissance », mot évidemment que personne d’autre n’avait entendu.

Mais pour en venir à l’Amérique de Trump, la mère du deuxième de ce concours est musulmane et est arrivée tard aux Etats-Unis. Son fils est devenu un as dans l’utilisation de l’anglais. Ce qui ne surprend pas votre chroniqueur pour deux raisons : la mère au concours porte le voile traditionnel des femmes musulmanes et le fils comme beaucoup d’enfants étrangers deviennent très habiles dans l’apprentissage de ce qui est encore pour eux une langue étrangère. Ne pas oublier que les plus grands spécialistes de la Révolution Française sont américains.

En tout cas malgré les décrets anti immigration de Trump, ceux et celles qui sont entrés légalement dans le pays peuvent sans inquiétude garder leurs coutumes et s’habiller selon leurs traditions et les principes de leur religion. Ce qui n’est pas le cas en France où l’on veut obliger les nouveaux arrivants à adopter immédiatement nos moeurs et coutumes. Dans les pays anglo-saxons, la tolérance est autrement plus importante que chez nous.

Enfin notre Ministre de l’Education Nationale à ce concours n’aurait jamais gagné.

America according to Trump ( 3)
America according to Trump ( 3)

Partager cet article

Repost 0