Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je vous hais tous: la presse, la ville, le congrès, les sénateurs, l'élite, les riches, les pauvres, les chiens et maintenant mes idées

Je vous hais tous: la presse, la ville, le congrès, les sénateurs, l'élite, les riches, les pauvres, les chiens et maintenant mes idées

Je vous hais tous!

Hier, Trump a donné une conférence de presse qui n’était pas piquée des vers : ce fut plus d’une heure d’éclairs, de tempête, d’invectives, d’attaques surprenantes contre tout ce qui se ligue contre lui, son attitude, sa politique. On aurait dit Jupiter qui haranguait ses dieux et déesses et leur passait un mauvais savon.

La première cible fut les médias, en particulier ceux qui lui furent hostiles depuis le début de sa campagne comme le New York Times, Time Magazine, CNN.

En dehors de sa fureur comme chef d’état, la question est posée franchement et honnêtement : les médias sont-ils innocents dans la présentation d’une campagne électorale, sont-ils fair play, sont-ils neutres et surtout au niveau politique sont-ils bien équilibrés dans leur jugement ?

Ma réponse, même si elle en troublera certains, est un retentissant NON. Les médias sont devenus des acteurs agressifs dans une course à la présidentielle. Ils choisissent volontairement un candidat et détruisent systématiquement les autres. Ce sont eux qui élisent le Président de la République. Nous le voyons dans l’acharnement du "Connard Enchainé" copié par les autres médias contre Fillon. Les révélations ne sont pas une simple information mais un blitz contre la droite. Ces secrets étaient connus du Canard depuis des mois et des mois mais pourquoi les sortir aussi dramatiquement lorsque le candidat Fillon avait été choisi par des primaires et si près des élections ? Pour empêcher la droite de sélectionner un autre candidat et couler Fillon, en un mot éliminer la droite au premier tour. Le Canard est archi gauche, tout le monde le sait, et ne s’en est pris qu’à ceux de la droite, centre droit et extrême droite.

C’est le « Canard enchainé », comme dans un vote censitaire, qui élira le Président. Inutile d’aller voter, les jeux sont faits par cet organe de presse et la démocratie, contrairement à ce disent les défenseurs du « Connard Enchainé » en prend un sale coup !

Si Trump président s’en prend aussi violemment aux médias américains, c’est qu’il a lui aussi ses raisons : jamais un président américain n’a été autant attaqué lors du premier mois de son mandat. Mais Trump n’a pas sa langue dans sa poche et il n’a pas peur d’affronter ses ennemis. La situation devient passionnante !

Partagez sur le net, dans les réseaux sociaux la sortie de mon livre sur Trump: tout savoir sur Trump, son parcours, sa victoire que j'avais déjà prévue en mars 2016 

Stormy weather in DC

Partager cet article

Repost 0