Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nazes et nazis

Seconde rubrique sur les jeunes de banlieue. Je répète je ne m'acharne pas contre ces descendants d'émigrés souvent concentrés dans le 93 mais contre la presse et les politiques qui font leur miel de ces informations saugrenues, souvent aptes à faire pleurer les foules ou organiser des manifs avec casseurs.

Nazes et nazis

Encore une histoire qui tourne au vinaigre et la presse en est à bouffer son chapeau. Il suffit d’un événement monté en épingle et vous avez des escrocs qui s’engouffrent dans la brèche pour ratisser large.

C’est l’aventure de deux beurs des banlieues qui voulaient nous faire « dahak » avec leur tenue « belek ». Grandis à la dure, ils font la « hagra » et crient « mange tes morts » dans leur quartier et ils s’en carrent ( ça se met au pluriel ?). L’un est babtou et l’autre bamboula.

Vous n’y comprenez rien à ce verlan des banliouzes, eh bien, c’est tant mieux car la presse en a fait ses choux gras pendant plus de dix ans.

Tout a commencé avec le suicide , immolation par le feu d’un type perdu, Djamel Chaar devant le pole emploi de Nantes. Il venait de perdre son boulot. Parlons franco comme ces deux beurs : une façon de faire baisser le chômage si tous ceux qui perdent leur emploi se « bafouillent d’un pruneau ».

Alors nos deux héros, Mehdi Meklat et Badroudine Saïd Abdallah s’acoquinent pour monter une opération « doc sur ce mortibus » en publiant un livre chez Seuil « Burn out » et un reportage sur l’incident.

Ils touchent le jackpot parce que les petites connasses de la radio en particulier une certaine Pascale Clark et les trouducs de la presse parisienne ( le Monde, Libération entre autres) se ruent sur le bouquin car enfin ils ont trouvé des porte parole des banlieues en feu. Sur un blog « Bondy Blog », ils écrivent des articles qui touchent même maman Taubira qui se fait prendre en photo avec eux sur la couverture des « Inckorruptibles ». Tout va très vite et aucune vigilance, aucune vérification pour savoir qui sont ces jeunes meuflards.

Le plus virulent s’exclame même : « Dieu Mehdi qu’il faut que je Meklat ! » Et il devient le champion sur les ondes dans les émissions pourries de la télé réalité. Ils accumulent les rendez-vous et amusent les médias.

Mais Medhi avait une double personnalité : le jour c’était le gentil troubadour qui faisait « dahak » les nazes et la nuit il était le « belek » des nazis en mettant sous un faux nom « Marcellin Deschamps » les pires insultes, les pires atrocités sur tweeter. Voir exemples en dessous.

Mais il y a quelques jours, le scandale éclate et les journalistes qui avaient bouffé le cul de ces deux beurs se retrouvent à se nettoyer la bouche à la javel.

Plusieurs références d’articles vous montreront l’ampleur du désastre médiatique.

Comme la rubrique précédente sur Théo le matraqué, la presse est au plus profond de la fosse à purin : elle ne pense qu’à faire la une, à sauter sur toute occasion pour enfoncer dans leur merde médiatique ceux qui comme votre chroniqueur ne veulent pas tomber dans ce piège.

Medhi a pris la clé Deschamps ( Marcellin) et il s’est trissé vers d’autres aventures. Un grand merci à la presse si peu vigilante, prête à assassiner des gens honnêtes et à faire la part belle à des truands.

Nazes et nazis
Nazes et nazis

Partager cet article

Repost 0