Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Revenu universel et pollution

Toi le pauvre t'as plus le droit de rouler en auto!

Que viennent faire ensemble ces deux composantes du programme de Benoit Hamon ?

La pollution est un problème important qui met les écolos en émoi et la population en général chez le toubib. Le revenu universel, tel qu’il est proposé par Hamon, est plutôt vu comme un bienfait du ciel par tous ses adhérents.

Mais l’une ne va pas sans l‘autre car distribuer le revenu universel à tous, chômeurs, classes populaires, pauvres paysans et intérimaires qui triment 25 heures par semaine, va retirer de nombreuses voitures poubelles de la circulation. Est-ce l’un des buts de Hamon en collaboration avec Hidalgo pour retirer des rues de Paris ces tas de ferrailles de plus de vingt ans qui crachent des particules fines par leur trou d’échappement comme certains politiques le font avec leurs intentions.

Le raisonnement est simple : en collant cette odieuse vignette sur le pare brise catégorie 5, la plus visée par la police pour donner des pv à tire larigot, le malheureux propriétaire ne peut pas aller travailler les jours de pollution. Il reste chez lui et Titine, la vieille bagnole se repose dans la rue ou dans la cour. Le conducteur s’en moque puisque le chèque qu’il reçoit chaque mois, supérieur à son maigre salaire, suffit à le faire manger et à payer quelques factures. C’est le revenu universel qui le sort de la misère et sort en même temps sa tuture des belles avenues de la capitale, désormais réservées aux Mercédes et aux BMW, la voiture des classes très aisées. Moins de pollution, plus d’espaces pour les bourgeois ! D’une pierre ou plutôt d’une vignette, Hidalgo et Hamon font deux coups : ils éliminent les pauvres en les enfermant dans leur taudis, libère la ville de particules nocives et assouplissent la circulation.

Hamon est rusé en combinant les deux mais comme socialo ainsi que Hidalgo, leur politique est plus tournée vers le confort des riches que la liberté de mouvement des pauvres.

Mais tous les deux avec leurs voitures de fonction se fichent éperdument du problème de circulation.

Partager cet article

Repost 0