Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mélenchon, tu peux pas !

Mélenchon, désiste-toi en ma faveur!!

Le monde de la politique est difficilement compréhensible aux yeux du commun des mortels. Il est vicieux, plein de traquenards et souvent épouvantable par ses torpeurs. Qu’arrive-t-il encore pour sermonner ainsi ?

L'information vient à nouveau de la presse : Hamon clame que « Mélenchon doit s’interroger sur sa capacité de l’emporter ! ». En un sens, Hamon n’a pas tort car c’est la misérable prière que chantonnent les socialistes depuis pas mal de temps. Si l’on y va divisés ( à la présidentielle), on va se prendre une sacrée gamelle. Le parti socialiste n’arrivera pas au deuxième tour, éliminé par deux des trois concurrents en tête : François Fillon, Marine Le Pen ou Emmanuel Macron.

Mais la gauche s’est morcelée et la raison en est extrêmement simple : Hollande a tué la poule aux œufs d’or avec sa politique, son attitude et sa balourdise. Il a déçu la base des adhérents de son parti en promettant et en ne délivrant pas. Il y a eu pour beaucoup arnaque politique et les membres du gouvernement à tour de rôle fuyaient le Titanic qui coulait. Son capitaine l’avait projeté sur les rochers de la magouille et de la tromperie.

La recomposition des équipes s’est faite avec beaucoup de mal. Jean Luc Mélenchon, le premier, est parti à la conquête du pouvoir, fusil au canon et dans sa veste type mao veut en mettre une plus étroite au PS. Le second à se mettre en marche est Emmanuel Macron que ses anciens amis considéraient comme le puceau de la politique. Or le jeunot a fait preuve de cran, d’audace et d’une merveilleuse organisation qui fait qu’il est devenu l’un des favoris.

Pour sauver la mise, la gauche, laissée sur le carreau, s’est donné un titre ronflant : « la belle Alliance populaire ». On pense à la « Belle et les Bêtes » ou à la « Belle au bois dormant », celle qui attend d’être délivrée par un Prince Charmant. Mais celui qui pourrait sauver la situation et réveiller la « Belle AP » est Benoit Hamon. Débordant de culot et croyant devenir l’heureux élu de cette princesse bien décatie, il propose à Mélenchon d’abord de se désister à son profit. Mélenchon en a pissé dans son froc car lui est loin devant ce morpion de Hamon dans les sondages. Alors pourquoi le candidat élu par la primaire, ne renoncerait-il pas ( à la Hollande) à se présenter à la présidentielle, donnant ainsi une chance supplémentaire à Mélenchon ou Macron d’être au deuxième tour.

Si les trois comme les Mousquetaires montent au créneau, les trois seront ratatinés par la droite. Le « tous pour un » pourrait s’appliquer à leur campagne et leur donner la possibilité de bien se placer. Mais les différences et surtout l’opposition entre Mélenchon, Macron et X choisi ( peut-être Hamon) sont telles qu’il n’y aura pas d’entente politique. Le résultat 2002 leur pend au nez. Cette fin de l’élection présidentielle va nous fournir de belles surprises !

Partager cet article

Repost 0