Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

la gifle

Une baffe dans ta gueule !

Ce fut le titre d’un film à succès qui vit la montée d’Isabelle Adjani vers l’Olympe cinématographique.

Or hier nous avons assisté en direct à une scène semblable avec la gifle reçue par Manuel Valls au cours de sa campagne en Bretagne. Un jeune, Nolan …. a profité de ce passage pour venger les Bretons maltraités, dit-il, par les autorités de Paris. Une faible partie de cette région souhaite l’indépendance comme d’ailleurs plusieurs autres régions qui veulent plus de liberté et moins de contraintes de la part du gouvernement.

Pauvre Valls, après un sac de farine, une gifle ! Que lui reste-t-il à subir prochainement ? Une sacrée gamelle à la primaire, un coup de pied au cul au second tour s’il passe le cap du choix de la gauche. Il n’est pas au bout de ses peines, lui qui croyait, comme un petit Napoléon, faire son coup d’état à l’assemblée. Mais il s’est fait trop d’ennemis, trop de détracteurs pour sereinement mener sa campagne.

Il a d’abord retourné sa veste en dénonçant ce qu’il a fait comme premier Ministre : le 49-3, proposition qui reste en travers de la gorge de nombreux socialistes, refus de commenter le bilan de Hollande, rejet de ses propres résultats au cours de son mandat. Un peu trop pour beaucoup de Français.

Mais une gifle sur sa personne ne mène pas loin car il va s’attirer de la sympathie. La seule punition qu’il faut lui infliger n’est pas physique surtout que le parlement vient d’interdire la fessée, mais une défaite morale et politique.

Nous devons le renvoyer dans ses foyers, voilà le but suprême de cette élection.

 

Partager cet article

Repost 0