Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Here we come! We are here!

Here we come ! We are here !

Le 4 juillet 1917, au cimetière de Picpus à Paris où est enterré le Marquis de La Fayette, un groupe de soldats américains vint rendre hommage à ce héros de la Révolution Américaine. Le Colonel Charles E. Stanton prononça à cette occasion, la célèbre phrase : « La Fayette, we are here !» ( La Fayette nous voilà !).

Les Français avaient aidé les colons américains à devenir indépendants des Anglais.

Mais le vent a tourné et hier la « First Minister » de Grande-Bretagne est arrivée à Washington avec l’intention de rendre la monnaie de la pièce à Hollande. C’est le premier chef d’état européen à être invité par Donald Trump pour parler situation dans le monde. Cette visite est un pied de nez aux autres dirigeants en particulier Hollande et Merkel qui eux n’auront droit qu’à un coup de fil aujourd’hui.

Mais l’intention de Theresa May et de Donald Trump est claire : le président des Etats-Unis est là pour aider l’Angleterre à bien se sortir de l’Europe. D’ailleurs Trump ne s’en cache pas en déclarant que le Brexit est une excellente initiative pour le Royaume Uni. Il fera tout son possible pour que le commerce anglais n’en souffre pas et proposera un traité commercial avantageux au détriment de l’Europe.

Theresa aurait pu dire en arrivant : « Here we come ! » to Donald, montrant ainsi le désir de son pays de nouer de plus forts liens avec le pays qui avait chassé le sien deux siècles auparavant. A présent les Anglais retournent dans leur ancienne colonie en vainqueur pour lutter contre les Français qui les avaient humiliés avec La Fayette.

Le Brexit ne peut que s’en trouver renforcé car la puissance de l’Amérique est derrière l’Angleterre pour qu’elle réussisse cette métamorphose politique.

Trump a toutes les cartes en main à l’heure actuelle et nous l’avons vu précédemment qu’il n’hésite pas une seconde à appliquer les propositions de son programme.

Si, au moins en Europe, on avait cette force de caractère, on n’en serait pas à ce point : malmenée, désunie, désorientée et sans capacité de résister à la tempête qui souffle. Hollande est complètement HS, Merkel a beaucoup perdu de sa superbe et le reste est quasiment non existant, intéressé uniquement à sauver ses meubles.

Elle est belle l’Europe ! Et si le Brexit marche, adieu l’Europe Unie !

 

Here we come! We are here!
Here we come! We are here!
Here we come! We are here!

Une poignée de mains qui en dit long sur les rapports USA-Europe !

Here we come! We are here!

Et Hollande de se dire:

" Putain de merde, qu'est-ce qu'elle va nous faire chier longtemps, cette garce de Theresa ?

Here we come! We are here!

Partager cet article

Repost 0