Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je vous ai compris
Je vous ai compris

Enfin de la lucidité dans ce monde de brutes!

Hier à la surprise des médias aveugles et des journalistes médusés, le Président Hollande a annoncé qu’il ne se présenterait pas comme candidat à la présidentielle de 2017.

Dés son allocution terminée, les commentateurs de toutes les chaines ( Itélé, BFMTV, A2) se sont précipités comme des charognards sur le cadavre encore chaud de Sleazy Hollande, le disséquant , lui arrachant ses souvenirs morceau par morceau, mettant à nu son cœur, ses tripes, ses couilles, en se les passant les uns aux autres comme des chercheurs de laboratoire. Ils voulaient ( les femmes surtout) pourquoi il avait choisi cette date, cette présentation, cette décision car ils étaient perplexes de ne pas avoir prévu que c’était la seule solution lucide pour Hollande.

Nous l’avions prévu depuis des semaines et nous n’avons pas été choqués par cette annonce.

Hollande aurait pu dire comme de Gaulle à Alger «  Je vous ai compris » : il a préféré d’abord étaler un bilan qu’il considère comme positif en faisant la liste de ce qu’il pensait être des réussites, ce qui donna au début l’impression qu’il allait entrer en campagne. Puis son petit effet : non je pars ( en ajoutant dans sa tête : et je vous emmerde). Hollande est un homme, un être comme nous tous et rien ne lui interdit d’avoir souvent des réflexions brutales et méchantes. Alors pourquoi pas celle-là !

Cette allocution de 9 minutes montre que Hollande a décidé de quitter son mandat «  dans la sagesse et avec dignité », dédicace que j’avais écrite dans le livre «  Sleazy Hollande » que je lui avais adressé à l’Elysée. D’ailleurs la réponse reçue pour me remercier de cet envoi était sans ambiguïté : il ne participerait pas à la primaire !

Cette lettre est reproduite dans cet article .

Mes caricatures sont assez grotesques : elles montrent ce qu’auraient pu être les attitudes de Hollande à son départ. Sont-elles vraiment grotesques ? Le visage fermé, le costume noir sur fond bleu, le discours sans un clignement d’yeux indiquent que Hollande était dans cet état d’esprit ( caricatures) lorsqu’il a tourné les talons pour disparaître de l’écran. Il nous disait : voilà où vous m’avez poussé et je vous tourne le dos, faute de vous montrer mes fesses !

C’était le «  au revoir » de Giscard. Pas un mot de plus, pas d’entourage pour leur serrer les main, on se lève et on s’en va. La défaite politique, peut-être plus que toute autre, est dure à accepter. Il était battu d’avance et c’est le pire qui peut arriver à un candidat. Sarkozy avait au moins affronté les urnes pour savoir où il en était. Pas Hollande !

La phrase qu'il faut retenir est celle qui annonce que Hollande va se consacrer entièrement à son mandat devant les Français ( en jaune). Cela veut dire: pas de temps à perdre à me battre à la primaire puis au deuxième tour de la présidentielle. Sans équivoque, claire, elle indique la fin de vie politique de Hollande. Date de la réponse : 3 novembre 2016, lettre envoyée à la suite de " Sleazy Hollande" et d'une liste de conseils venant d'un fils du peuple.

Je vous ai compris

Partager cet article

Repost 0