Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sondages bidon

Les sondages ne font que refléter l'opinion des sondeurs pas du public!

Depuis quelques années, nous sommes assommés par des sondages qui nous tombent sur la tête comme des pluies torrentielles et emportent tout sur leur passage : la raison, le bon sens, l’opinion publique et l’ordre moral.

Les instituts de sondages qui  abreuvent nos raisons de leur sang impur devraient être trainés devant les tribunaux pour abus de confiance, trafic d’influence, arnaque publique et manipulation des faibles.

Depuis un an les résultats de leurs enquêtes sont catastrophiques : le Brexit qu’ils déclaraient dépourvu de soutien, Trump qu’ils considéraient comme insignifiant, Fillon placé en troisième position et qui l’emporte haut la main. Erreurs fatales mais qui sont savamment calculées par les Instituts : INSEE, TNS Sofres, IPSOS, IFOP, BVA pour influencer la foule des indécis. En réalité, les chiffres ne reflètent que leurs propres opinions qu’ils voudraient faire passer pour des opinions honnêtes de citoyens. Mais est-ce leur faute ? Un institut est payé par celui qui commande le sondage ( un parti, un magasin, un syndicat ou une enseigne) et qui souhaiterait évidemment un résultat favorable au commanditaire. Alors les sondages sont truqués, manipulés de façon à rendre service à celui qui l’a commandé.

Aux Etats-Unis, la presse et les sondeurs étaient tous contre Trump et il fallait démontrer à la population que Trump était massivement rejeté par les électeurs. On mettait à la poubelle les Américains qui étaient en sa faveur et on conservait ceux qui voteraient Clinton. Alors apparut des résultats où Hillary menait jusqu’à dix points. On connaît la suite.

Le Brexit aussi était donné perdant car l’Europe, les gouvernements, les partis politiques ne voulaient pas de la sortie de la Grande Bretagne de l’Europe. La pression fut forte sur les instituts de sondages pour dissimuler la vérité.

Quant au dernier désastre, celui de la primaire de droite, les instituts avaient déjà, au nom de tous les électeurs de France, voté Juppé/Sarkozy, le duel qu’ils voulaient au deuxième tour.

Cette suite de résultats malhonnêtes, manipulés qui ne représentent non pas l’avis sincère des Français mais l’opinion biaisée des directeurs d’instituts qui frayent avec les politiques de leur bord, devrait pousser le parlement à interdire tout sondage au moins six mois avant les élections. Ils n’influenceraient plus l’opinion des gens qu’ils voudraient voir comme des moutons suivre leurs avis.

Alors demandons à Jean Philippe Cotis, Pierre Weil, Didier Truchot, Michel Brule et Jean Soetzel de nos lâcher les baskets et de laisser les Français réfléchir comme des gens intelligents pour qui ils veulent voter. La démocratie se sentirait mieux !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :