Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hollande the walking dead

Hollande parmi les morts vivants

New York Times

François Hollande, His Ratings Poor, Speaks Candidly. The Hole Gets Deeper.

 

PARIS — The living dead have long haunted French politics. Some resurrect themselves after near-death experiences in politics, while others continue to appear politically alive even when they have actually died.

France’s current president, François Hollande, falls into the second category. Mr. Hollande still occupies the magnificent gilded Élysée Palace, still gives speeches attended by important people and still attends ribbon-cuttings.

Yet his popularity ratings have hovered in the low teens and below for months, and polls show he would easily be eliminated early in presidential voting next year.

Virtually no commentator expects him to win a second term, few in the public or his Socialist Party seem to want him to run again, even though he has yet to indicate that he won’t, inspiring both dread and paralysis. Next year’s presidential election is seen as the right’s to lose.

 

Quel week end pour notre cher président : lundi Halloween et ses fantômes qui l’ont abandonné, ses morts qui ricanent tout comme les membres de son gouvernement, ses tombes ouvertes, mardi la Toussaint, fête des morts. Et le coup de massue du New York Times qui parle des morts vivants de la politique française, certains déjà morts et enterrés, d’autres revenants d’un autre temps qui tentent de reprendre vie.

Quelle image Hollande donne de la France et quelle réputation il lui fait. Mais il n’y a pas que de l’autre côté de l’Atlantique que l’on constate les dégâts : ici avec une côte de popularité de 4%, Hollande apparaît comme le moribond de cette élection. Mais son entourage, sa garde rapprochée dans un intérêt personnel le pousse à se représenter. Lui débonnaire et cynique attendra la mi décembre pour donner sa réponse, en pensant que lui seul peut encore sauver la gauche d’une catastrophe électorale.

Le quotidien américain voit l’élection en France comme le droit que se donne chacun de perdre. C’est un peu à qui perd gagne ! et nous avons de nombreux candidats !

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :