Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fuck the duck ou le Canard déchainé
Fuck the duck ou le Canard déchainé

Le Canard Enchainé a brisé ses chaines ?

Tous les mercredi matins sort le journal satirique : «  Le Canard enchainé » qui depuis plus de cent ans est la tribune des commentaires les plus virulents, les plus humoristiques de la presse française. De temps en temps, un article décrit un scandale ou une attitude politique ou économique qui attire l’attention des autorités. C’est alors un «  Canard déchainé » qui fait rire ( jaune) certains et fait éclater de rage d’autres.

Mais cette semaine, le volatile s’est acharné sur le vainqueur de la présidentielle américaine, Donald Trump. La semaine passée, devant s’imprimer dans la nuit de mardi à mercredi, l’éditeur n’avait pas le résultat des élections et son titre encourageait Hillary Clinton, le staff ne pensant jamais qu’elle pouvait perdre. Catastrophe, c’est l’ignoble, le fou à lier, le violeur qui gagne et cette nouvelle les étouffe, les fait vomir au point que les journalistes en perdent la raison par cette longue page consacrée à Trump. Il est vilipendé, insulté, traité comme de la merde et surtout condamné d’avance à échouer et à transformer la planète en enfer.

Jamais un président américain élu dans la plus stricte rigueur n’a été ainsi trainé dans la boue et ce n’est pas à l’honneur d’un journal. Que Trump soit comme le «  Canard » le décrit, ce n’est  pas une raison pour insulter celles et ceux qui ont voté pour lui. Que le système des «  Grands Electeurs » soit critiqué et même violemment attaqué, il existe depuis longtemps et c’est ce système qui décide de qui est élu.

Mais de l’autre côté de l’Atlantique si Trump est mis au courant, une chose est certaine, il s’en fout comme de son premier papier à cul, ce que peut devenir le «  Canard » après avoir été découpé en carrés.

Quand j’étais petit, pendant la guerre, on n’utilisait que les journaux pour s’essuyer le derche. Assis sur le trône, j’essayais d’assembler les morceaux sur le sol pour reconstituer la page et me tenir au courant des infos ! Alors je suis tenté de recommencer avec cette version du Canard avec deux effets : me torcher avec le Canard et en même temps m’essuyer sur l’article qui parle de Trump !

Double victoire ! «  Fuck the Duck and Fuck Trump !

Partager cet article

Repost 0