Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Crucifié

Sarkozy sacrifié pour sauver la droite!

Dimanche soir a vu la fin d’une longue carrière politique dans une humiliante défaite : Nicolas Sarkozy, arrivé troisième a été éliminé sans façons. Il ne sera pas au deuxième tour. Est-ce un repos mérité ?

Je me dois de rendre un dernier hommage à Nicolas.

La première fois que je l’ai rencontré, était en octobre 1977 dans le bureau du Maire de Neuilly sur Seine, Achille Peretti. On me présenta un jeune homme de 23 ans qui venait d’être fraichement élu au conseil municipal : il sera mon interlocuteur pendant près de sept ans comme «  chargé des écoles » pour le programme de la classe franco-américaine qui envoyait des classes de CM2 françaises aux Etats-Unis pendant trois semaines. Puis les écoles recevaient les enfants américains pour aussi trois semaines. Nicolas choisissait les écoles, les enseignants pour participer. Il avait dés le début été fasciné par cet échange. Comme fondateur de cette classe, il m’interrogeait souvent sur l’Amérique, son système économique, comment lancer une start-up, différence entre l’administration en France et aux Etats-Unis. On riait quand on pensait qu’il fallait une poignée de main aux Etats-Unis pour faire partir une classe en France et 8 formulaires avec SEPT signatures pour envoyer une classe française du côté de Chicago ! Et il parlait de simplifier les démarches en France, de libérer l’entreprise, de réduire les fonctionnaires, d’encourager les jeunes à créer. On était en 77-80. Depuis rien n’a été fait même si Nicolas a essayé.

J’ai suivi son parcours qui l’a mené dans les plus hautes sphères et de temps à autre, on communiquait. Alors Merci à toi, Nicolas pour avoir tenté d’apporter une plus grande efficacité dans les rouages de l’état. Souvent en vain et ta défaite en 2012 a fait reculer le pays vers le Moyen Age.

Mais Nicolas, comme je l’ai souvent pensé, la politique n’est pas tout dans la vie : avec ton talent, ton unique expérience, tes contacts, tu peux encore donner beaucoup à la France en te lançant dans des actions qui aideraient le pays à se redresser.

Ne te laisse pas décourager, tu as été en partie trahi par un apport massif de la gauche mais ce n’est pas la fin du monde. On te reverra sur la scène française mais avec d’autres propositions et d’autres idées.

Personnellement je te dis encore merci pour ces longues discussions quand tu commençais ta carrière et j’espère avoir eu une petite influence sur ta façon de voir et comprendre l’Amérique à tes débuts politiques.

Bon courage pour la suite !

1977: réception d'une classe américaine par Nicolas Sarkozy, jeune élu à Neuilly sur Seine, administrateur des écoles, chargé d'aider à l'organisation de la classe franco-américaine.

Crucifié
Crucifié

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :