Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hara kiri de Hollande

Un vrai suicide politique

 

La presse, de nombreux socialistes et les Français en général se posent de plus en plus cette vicieuse question : comment les électeurs en 2012 ont-ils pu élire un tel bouffon comme président de la République. On ne voulait plus Sarkozy et ce vote contre s’est reporté sur Hollande. C’était échanger un cheval borgne pour une vache folle !

Les moyens sont nombreux pour mettre fin à sa carrière politique parfois allant même au suicide tout court comme  le Général Boulanger.

Le scandale, la corruption, l’autoritarisme, l’impopularité ou une révolte de la population. Mais il y a une façon de mettre fin à sa carrière politique, que ce soit pour un député ou le Président de la république, dont on parle peu : la stupidité. Avec Hollande, nous sommes en plein dedans. Non seulement il passait pour un incompétent, un clown avec ses petites blagues, un bouffon à l’étranger et un sous-fifre à l’international.

Suffisamment pour se faire renvoyer à Tulle en 2017. Mais en plus, il sort dans un livre «  Un président  ne devrait pas dire  ça » de telles âneries, des coups bas à la justice, aux joueurs de foot et dans bien d’autres sujets que même ses fidèles larbins commencent à l’abandonner. Il n’aurait pas mieux fait pour terminer sa carrière : régler ses comptes avec beaucoup.

S’il ose se représenter, c’est que c’est vraiment un "  boloss ", une sorte de «  Ravi » de la politique. Choisi par la gauche et arrivant au deuxième tour, ce serait un suicide collectif que de voter pour lui. Evidemment les gens raisonnables n’y croient pas : il sera viré au premier tour de la primaire de gauche. Ce serait un soulagement pour tous même ses intimes et son dernier carré de grenadiers. Alors on le ferait partir en exil aussi loin de Paris que possible.

Suivons donc avec grand intérêt sa décision du début décembre mais restons mobilisés pour le contrer tant qu’il le faudra !

Partager cet article

Repost 0