Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Barak un conseil pour un jeune homme politique ? Jeune homme quand tu te lances en politique t'as la tête pleine d'idées merdeuses et tu quittes la politique t'es couvert de critiques merdeuses ! Bonne chance !u

Barak un conseil pour un jeune homme politique ? Jeune homme quand tu te lances en politique t'as la tête pleine d'idées merdeuses et tu quittes la politique t'es couvert de critiques merdeuses ! Bonne chance !u

Obama-Macron= réconciliation

A la même heure mais à quelque six mille kilomètres de distance, deux hommes ont fait des discours de réconciliation. L’un était à Dallas, Texas et l’autre à Bercy, Paris. Devant l’état de délabrement de leur pays, les profondes divisions qui déchirent leur nation, tous deux ont lancé un vibrant appel à rassembler, à réconcilier.

Barak Obama assistait aux cérémonies pour l’assassinat de cinq policiers blancs par un noir, suivant l’assassinat de deux noirs par des policiers blancs dans le Minnesota et en Louisiane. Il a tenté de rapprocher les deux côtés antagonistes, les blancs et les noirs. « We are not as divided as we seem » a-t-dit avec force. Depuis plusieurs mois, les discours d’Obama étaient sans âme, usés jusqu’à la trame, vides de toute conviction dû certainement à l’usure du pouvoir. Dans ses premières années de présidence, il avait un tonus et une volonté de vouloir changer les Etats-Unis en tant que noir mais après sept ans de mandat, il ne peut que constater que le fossé entre blancs et noirs n’a fait que s’élargir au point de vue économique, moral, social, réussite dans la vie. Deux massacres, celui d' Orlando et celui de Dallas viennent confirmer les divisions raciales, religieuses et éthiques de la nation. Il veut sortir l’Amérique de ce désespoir : « I am here to say we must reject such despair ».

A Bercy, même tonalité de la part d’Emmanuel Macron : extraire la France du marasme dans lequel elle est plongée surtout depuis l’élection de Hollande : division profonde de la gauche qui élimine la majorité du PS, confrontation entre l’ultra gauche et l’extrême droite, le gouvernement et le peuple, l’élite et les classes abandonnées, le luxe au plus haut niveau de l’état ( voir coiffeur de Hollande) et la pauvreté qui ne fait qu’augmenter, les promesses non tenues que souligne Macron.

Alors dans un meeting surprenant, Macron essaie de réconcilier gauche et ultra gauche, gauche et centre, centre et droite. Il dénonce les divers clivages et en blâme la peur de l’avenir. « Ce monde est ancien, il est usé, il est fatigué ». Il ajoute « Une partie de ma famille a peur du monde qui change ».

Tous deux de chaque côté de l’Atlantique reconnaissent que la rapidité des changements dus à la technologie de la communication ( Internet et les réseaux sociaux) joue un rôle important dans cette division. Les infos vont trop vite sans aucune réflexion sur les conséquences de telles nouvelles sur l’image du monde que se font les internautes. L’exemple même a été la diffusion de l’assassinat des deux noirs par la police blanche qui a alors incité un noir de les venger en tirant sur les policiers de Dallas.

Le contrôle de l’info a échappé complètement des mains des élus, des gouvernements, des responsables politiques, économiques et sociaux.

Internet dirige le monde et Obama et Macron ainsi d’ailleurs que Hollande et tous les dirigeants du monde occidental semblent perdus devant cet afflux de nouvelles souvent désagréables.

Des réconciliations peuvent-elles avoir lieu ? Quand on voit l’attitude de certains européens devant le Brexit, on se pose des questions !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :