Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un fieffé bretteur

L'estocade de Hollande

Depuis peu de temps, les Français assistent à des séances gratuites ( grâce aux médias) du plus fin bretteur qui soit dans la course présidentielle. Pour bien comprendre de quelle façon chacun prépare sa campagne de 2017, définissons le terme « bretteur » : c’est un artiste versé dans l’escrime d’opéra. Par ses combats chorégraphiés, il mystifie ses adversaires et étouffe ses concurrents.

Or Sleazy Hollande vient de nous faire plusieurs sacrés tours de passe-passe : il a pris en Europe la tête des incorruptibles qui veulent crucifier l’Angleterre. Discours après entretien, il répète qu’il aura la peau des Anglais qui seront une fois pour toutes bouter hors d’Europe. Du « Jeanne d’Arc » en perspective.

Puis par une savante entourloupe, il vient d’inviter ( plutôt convoquer) dans son palais doré tous les ténors des partis politiques français, y compris Mélenchon et Le Pen, ses farouches ennemis. Pendant une demi-heure, il les a cuisinés pour connaître leurs intentions et leur programme électoral. Naïvement, il faut l’avouer, tous se sont rendus à Canossa prêter serment au grand chambellan.

Puis coup de maitre, ultime estocade du ferrailleur, il les a tous embrochés et par un entretien au journal « Les Echos » a fait une sublime rétrospective de son mandat et apporter aux Français une présentation d’un programme exceptionnel pour les années à venir.

Très fin bretteur qui sait manier l’épée et la carotte, il a déjà gagné une partie de l’élection malgré de mauvais sondages.

N’oublions pas les paroles de Cyrano de Bergerac ( Edmond Rostang) :

« Bretteurs et menteurs sans vergogne »

Le portrait tout craché de « Sleazy Hollande » ?

Partager cet article

Repost 0