Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n'ai jamais pensé que j'avais de tels arguments qui tuent. Mais de l'autre côté ils utilisent les mêmes arguments mais n'ont pas encore trouvé leur gâchette!

Je n'ai jamais pensé que j'avais de tels arguments qui tuent. Mais de l'autre côté ils utilisent les mêmes arguments mais n'ont pas encore trouvé leur gâchette!

Brexit : in or out ?

Le débat fait rage depuis plusieurs mois en Grande Bretagne pour savoir si les Anglais restent en Europe ou en sortent. Cette campagne, l’une des plus controverses qui soient d’après la presse britannique, vient de faire un mort symbolique : Jo Cox, membre travailliste ( labour party)du Parlement abattue en pleine rue par un fanatique pour les uns, un ultra droite pour les autres. La justice décidera plus tard.

C’est la première fois depuis longtemps qu’une arme à feu a parlé dans ce pays et surtout contre une femme politique qui faisait campagne pour le NON, pour le « STAY in EU ».

Une telle nouvelle venue des Etats-Unis n’aurait pas surpris, là-bas où prés de 12 000 personnes sont tuées par an avec des armes à feu. Mais en Angleterre où les « Bobbies « ne sont pas armés et où le culte des armes n’est pas dans la mentalité des Anglais, on croit avoir un cauchemar. Où va-t-on avec ces infos catastrophiques qui arrivent de toutes parts : en France un commandant et sa compagne assassinés, aux Etats-Unis, tuerie dans une boite de nuit, au Moyen Orient, voitures piégées tous les jours.

En attendant le référendum de jeudi ( 24 juin), la question légitime est posée : pour la première fois un pays de l’Europe se demande si cela vaut le coup de rester dans une Europe qui part à la dérive et qui n’a pas réussi à s’entendre pour régler ses problèmes. La tentation est de souhaiter la victoire du Brexit pour mettre finalement les dirigeants de l’Europe devant leurs échecs et leurs incertitudes. Ce serait un bon coup de pied « in the ass » pour Bruxelles, ce que cette administration mérite amplement.

Les Anglais vont-ils montrer l’exemple ? Auront-ils le courage de s’éloigner des côtes hostiles de l’Europe ? Eux peuvent le faire facilement : ils ont gardé leur monnaie, leurs institutions, leur reine, leur langue qui domine les réunions européennes. Ils ont tout pour faire réussir une sortie de l’Europe.

Alors comme un dernier cri ( pacifique) je leur dis : « Go on, take a leave », allez sortez de l’Europe. Tout changerait alors à Bruxelles !

Partager cet article

Repost 0