Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Reversed slavery

Reversed slavery

The spectator

Obama’s Brexit overreach is typical of his arrogance

The British politicians counting on his endorsement don’t understand the resentment he can cause

Daily Mail

Obama infuriates the Brits as he threatens to send UK 'to the back of the queue' if they vote to leave the European Union

New York times

Obama’s Visit Casts ‘Brexit’ Vote in Stark Relief

New York Daily news

Let the U.K. leave Europe: President Obama's Brexit threat could easily backfire

Washington Post

Britain flirts with economic insanity

A lire les journaux anglais, c’est la colère, à lire les quotidiens américains, c’est une menace ! Quel l’événement déclenche une telle polémique ?

C’est la visite d’Obama en Grande-Bretagne et qui intervient DIRECTEMENT dans la politique britannique et européenne.

C’est une situation que j’appelle « Reversed slavery », l’esclavage retourné. Obama le Noir, en venant en Europe, apparaît comme le nouveau leader du continent qui, avec son fouet et son fusil, vient remettre au pas ses anciens maitres, à présent les petits blancs enchainés à l’Union Européenne.

C’est une nouvelle vision du monde : « Obama the Blackie », l’ancien descendant d’esclaves, veut fouetter et attacher les « Small British Whities » ( Les petits blancs british) à l’ordre dominant américain , the « Yankee Empire ». Avec une arrogance inouïe due à sa position, il menace de frapper fort l'Angleterre si elle sort de l'Europe: il enverra ses régiments d'experts financiers pour couler la livre, ses bataillons d'économistes pour assurer le déclin de l'île. Et il rompra ses divers accords avec Albion pour la forcer à revenir à la niche, le collier au cou. C'est l'Amérique dans toute son horreur et surtout venant d'un président noir et démocrate.

Situation pittoresque de la tarte tatin géopolitique de notre planète : ceux du dessous, les écrasés, les pestiférés tiennent dans des chaines les anciens propriétaires d’esclaves et les anciens colonisateurs.

L’histoire est toujours pleine de surprises et nous assistons, hilares, à une nouvelle politique internationale !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :