Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'aéroport O'Hare de Chicago hier ressemblait à cette photo!

L'aéroport O'Hare de Chicago hier ressemblait à cette photo!

La campagne électorale américaine bat son plein et votre chroniqueur pour les quatre prochaines semaines sera aux Etats-Unis: il enverra de temps à autre des chroniques sur ce pays.

Pour la première, il l'envoie de Chicago dans l'Illinois que Trump vient de remporter. Pourquoi Donald Trump se démarque-t-il nettement des autres candidats républicains qui semblent abandonner la course les uns après les autres, le dernier en date étant Marco Rubio?

Notre arrivée à l'aéroport de Chicago pourrait déjà donner une idée de la popularité de Trump: il veut redonner espoir aux Américains fatigués de se voir promouvoir en état bananier. L'exemple de O'Hare montre à quel point les services se sont dégradés. A cinq heures de l'après-midi notre vol a atterri. Jamais de toutes mes arrivées à Chicago ( des centaines de fois) je n'avais vu une telle bousculade. Plus de 2000 passagers attendaient de passer l'émigration. Ils devaient tous passer devant des machines électroniques sensées faciliter le passage aux guichets mais gros problèmes. Très peu savaient utiliser ces engins. Les employés qui aidaient étaient débordés. Puis le papier à la main, ces mêmes passagers passaient aux guichets. Second problème: puisque les machines étaient installées pour aider, un tiers des guichets étaient ouverts au lieu des 50 habituels. Les queues s'allongeaient, les gens après un long vol étaient fatigués mais les fonctionnaires vérifiaient avec minutie les passeports. On aurait cru être au milieu d'une foule de réfugiés syriens à la frontière de la Macédoine!

Puis location de voiture: l'agence Payless fut en-dessous de tout: papiers signés et clé donnée : débrouillez-vous pour trouver votre voiture sur le vaste parking. D'habitude un employé cherchait la voiture et l'emmenait près des bureaux pour le client. Ce soir-là, rien, à chacun pour soi. Le service fut minable.

Alors en parlant en quelques heures aux Américains, tous se plaignaient que les services avaient perdu de leur efficacité et de leur sympathie.

Trump dit qu'il faut tout changer et revenir à l'Amérique d'avant! Vous comprenez pourquoi les Américains, suite à ces deux exemples, votent Trump!

Partager cet article

Repost 0