Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je suis fier d'être sexiste! Je suis fier d'être socialiste! Alors Bernie si on combine nos forces pour être sexiste socialiste ou SS

Je suis fier d'être sexiste! Je suis fier d'être socialiste! Alors Bernie si on combine nos forces pour être sexiste socialiste ou SS

Course présidentielle intense aux Etats-Unis

Huffington Post

A Racist, Sexist Demagogue Just Won The New Hampshire Primary

The businessman's resounding victory amid a crowded field of more experienced and accomplished candidates is a stunning turn of events for a party that vowed just four years ago to be more inclusive to minorities after failing to unseat President Barack Obama in the bitter 2012 election. What the GOP got instead is a xenophobic demagogue who's insulted pretty much everyone and even earned the endorsement of white supremacists. Trump's victory in New Hampshire likely points to a drawn-out slog between Trump and at least one of his rivals as they battle to secure enough delegates in hopes of winning their party's nomination this summer.

A Democratic Socialist Just Won The New Hampshire Primary

New Hampshire’s Democratic primary voters confirmed Tuesday that they do, in fact, want a self-described democratic socialist as their party’s presidential nominee. Bernie Sanders, the independent senator from Vermont, had consistently led former Secretary of State Hillary Clinton in polls of the Granite State since last fall, with margins that frequently surpassed 20 percent. On Tuesday, he defeated Clinton handily.

La course présidentielle américaine est pleine de surprises et présente des épisodes de bandes dessinées qu’aucun commentateur n’aurait prévus il y a quelque six mois !

Si l’Iowa a tenu ses promesses d’incertitude, le New Hampshire vient de balancer un énorme pavé dans la marre politique américaine : un « sexist » et un « socialist » viennent de gagner haut la main. La presse emploie maintenant des « gros mots », des insultes pour décrire les candidats qui mènent la bande !

En tant que spécialiste des Etats-Unis ( 25 ans à y travailler dans les universités), je ne suis pas étonné de ce résultat. Hier je parlais du « bore out » et du « burn out » et ces sentiments que ressentent les Américains surtout les jeunes, font que les électeurs s’éloignent de ceux qui représentent l’Establishment. Et le plus bel exemple est Hillary Clinton elle-même : 8 ans comme maitresse de la Maison-Blanche du temps de son mari, Président, plusieurs années à Washington comme « Secretary of State » avec Obama, elle ose se présenter comme une « femme nouvelle » alors qu’elle transpire le rance et le renfermé. Il en de même des candidats républicains comme Jeb Bush, fils et frère de présidents qui veut devenir le « nouveau monde ».

Pas étonnant qu’avec de tels candidats conformistes liés poings et mains au système qui gouverne l’Amérique depuis la fin de la guerre, Trump, le « self made billionaire » et Sanders le « prof de fac « désuet » avec des idées de gauche ultra arrivent à déboulonner les icônes. Il promet les études universitaires gratuites quand on sait que la majorité des étudiants américains sortent avec un diplôme et près de 100 000 dollars de dettes! Les jeunes sont pour lui ainsi que les parents!

Ce qui se passe aux Etats-Unis, pays qui a toujours su faire ses révolutions à temps et avant l’Europe ( voir 1776 et 1789), va se reproduire en France bientôt. D’abord on a affaire à des partis vieillots, cramés, le PS et l’ex UMP même s’il a changé de sigle qui dirigent en alternative la France depuis 1945. Temps de les virer tous les deux s’ils ne modifient pas leur façon de s’adresser aux Français et de les laisser vivre en paix. Ce qui apparaît à l’Assemblée et au Sénat, ce sont des rangs d’ognons ( ou oignons ?) qui collent les uns aux autres et qui finissent par nous faire pleurer de rage. Gras, bienfaisants, des bouddhas de la politique, ils méprisent le populus et les classes moyennes en les écrasant de leur mépris et de taxes.

Un bon coup de balai à l’américaine ferait du bien à la France. Pour ces raisons il faut se battre pour éviter un Hollande/Sarkozy en 2017 ! Ou un Juppé/Valls !

Comme les Américains ne veulent pas d'une campagne Bush/Clinton! Ils ont déjà donné!

Partager cet article

Repost 0