Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fin de la traite

C'est fini avec toi Marguerite!

Traite des noirs ( existe encore), traite des femmes ( bien prospère), traite des enfants ( la honte mais existe encore) ? Non, fin de la traite des vaches !

Depuis plusieurs années, l’Europe et en particulier la France traine un boulet derrière elle : la crise agricole, de la viande bovine et du lait.

Cette crise aigue était prévisible mais toujours balayée sous le tapis politique de Buxelles. Après la guerre, peu à peu s’est reconstitué le cheptel bovin mais devant l’ampleur de ce développement, la concurrence devint féroce et les petites exploitations subirent la loi du marché. Dans les campagnes françaises, disparaissaient les petites fermes avec quelques vaches. La norme devint plus de 40 vaches, puis 60, 80 et 100. La France se croyait à l’abri de la concurrence par la qualité de ses produits et surtout des dérivés du lait : fromages .

Mais s’inclure dans l’Europe agricole était ouvrir ses frontières aux pays voisins dont l’Allemagne. Les paysans allemands avaient compris que l’union fait la force et que les regroupements apporteraient rentabilité, efficacité et puissance d’exportations. Au contraire les Français s’en sont tenus à l’entreprise familiale et aux aides financières.

Mais cette politique touche à sa fin : en Allemagne, ferme de plus de mille têtes, aux USA, ranch de plus de 30 000 têtes. Comment lutter ? Alors on crève en France le nez dans sa soi disant qualité, les pieds dans le purin administratif qui harcèle nos éleveurs.

Trop tard, l’agriculture et l’élevage sont devenus les mamelles taries de la France. Et le Foll, impuissant assiste au naufrage !

Partager cet article

Repost 0