Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Punaise qui pourrait m'aider à abattre MON dictateur et laisser MON nom  " Moi président" dans l'Histoire!

Punaise qui pourrait m'aider à abattre MON dictateur et laisser MON nom " Moi président" dans l'Histoire!

Lettre aux Français

Plus prosaïquement: Morts pour des queues de prunes !

Le 29 novembre, dans la cour des Invalides, un hommage sera donné aux 130 victimes des attaques sur Paris. Les corps seront symboliquement sans doute alignés, chaque cercueil recouvert d’un drapeau français. Seront présentes les familles, invitées par François Hollande. Soumises, en plein deuil, elles écouteront un discours qui rappellera que toutes ces victimes sont mortes pour la France.

Ce sera une fois encore le plus gros bobard lancé par Hollande qui en profitera pour tenter une unité nationale. Les Français se sont fait avoir le 11 janvier mais le piège ne se refermera pas cette fois-ci sur eux. Ceux de Charlie Hebdo avaient, le crayon à la main, utilisé leur talent contre les extrémistes. Ceux du vendredi 13 n'avaient qu'une fourchette ou une tasse !

Car ces innocents lâchement abattus par les terroristes ne SONT PAS MORTS pour la France : ils n’apportent rien à la gloire de la Patrie, ils n’ajoutent rien au prestige de la Nation, ils ne font pas plus briller la réputation de notre Pays, bien au contraire.

Ils ne sont pas morts les armes à la main comme pour le Libération de Paris en 1944 mais avec une petite cuillère ou un verre entre les doigts. Ils sont morts parce qu’ils étaient au mauvais endroit au mauvais moment ! Et ils sont morts à cause de la politique odieuse de Hollande qui depuis le début de son mandat n’a qu’une idée en tête : abattre à son tour son dictateur : Bachar Al Assad, le seul encore debout dans les pays arabes. Sarkozy a flambé Kaddafi, Bush a décroché Saddam Hussein et lui notre valeureux chevalier veut accrocher à sa ceinture le scalp de Bachar.

Alors il a lancé, fou furieux, ses avions contre la Syrie sans se préoccuper si des représailles étaient possibles, se croyant invincible. Il prend à présent des allures de de Gaulle ou de Churchill devant la danger que représente Daesch. Mais il est loin d’en avoir l’intelligence, la fermeté, la prestance. Et c’est la catastrophe qui tombe sur Paris : 130 personnes tuées dans les restaurants, un théâtre, dans la rue alors qu’il faisait beau et que chacun s’adonnait à son plaisir.

Hollande a de plus l’audace de faire des funérailles nationales pour ceux qu’il a indirectement, par sa politique internationale, jetés dans la gueule du monstre Daesch comme si ces victimes allaient calmer le dragon.

Il faut crier honte à Hollande de jouer de ces massacres pour justifier sa politique et de chercher une unité nationale qui ne peut qu’accélérer ses dernières décisions : état de siège, traques , écoutes de tous !

Enfiler le costume de de Gaulle n'est pas chose aisée, n'est-ce-pas?

Enfiler le costume de de Gaulle n'est pas chose aisée, n'est-ce-pas?

Partager cet article

Repost 0