Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alors les gars vous êtes prêts: vous avez la cible, vous avez la date. mais pourquoi un vendredi 13? C'est jour de chance pour les Français, ils ne pensent qu'à leur loto! On va leur montrer que le vendredi 13 est aussi jour de malheur. Puis c'est le dernier vendredi 13 de l'année, ça va faire chier Hollande pour Noël!

Alors les gars vous êtes prêts: vous avez la cible, vous avez la date. mais pourquoi un vendredi 13? C'est jour de chance pour les Français, ils ne pensent qu'à leur loto! On va leur montrer que le vendredi 13 est aussi jour de malheur. Puis c'est le dernier vendredi 13 de l'année, ça va faire chier Hollande pour Noël!

Pour tout événement, la date a son rôle

Ilkya aurait pu être le cri de guerre des terroristes qui ont semé la panique à Paris . C’est aussi le titre d’un roman écrit en 1998 : il évoque et suit à la trace des préparatifs d’un commando terroriste qui va frapper la France. La date choisie pour l’exécution de leur plan diabolique est symbolique : le 6 juin, commémoration de D-Day. Or ce jour n’est pas le fruit du hasard : les terroristes sont des brutes sanguinaires ( et c’est encore à prouver quand on étudie l’histoire de France) mais doués d’un sens aïgu de la propagande.

L’auteur montre en 1998 qu’un attentat contre les tours de New York, ce qui semblait évident de facilité, ne POUVAIT SE FAIRE qu’un 11 septembre. Très symbolique pour les Américains : à cette époque il y avait une série télévisuelle très connue et suivie aux Etats-Unis. Elle s’intitulait : 911 NYC. Le 911 est le numéro d’urgence à travers l’Amérique et NYC veut dire New York City. Or les terroristes savaient pertinemment que ce chiffre était celui de l’appel au secours. En choisissant VOLONTAIREMNT ce numéro, ils indiquaient à l’Amérique qu’elle aurait besoin d’aide et que la police , les pompiers seraient ce jour-là impuissant à empêcher la catastrophe. Il en était de même de l’imbécile de Bush qui, malgré ses services secrets, n’avait jamais prévu une telle possibilité.

Nous retrouvons Hollande dans la même situation : un vendredi 13, signe de la chance ( pour eux pas pour les Français) et surtout à quelques semaines de Noël, fête symbolique de la chrétienté. Les Français étaient plus préoccupés à jouer au loto ou au multimillions qu’à penser à la Syrie. Ces attaques sont à la fois prémonitoires, symboliques et surtout religieuses. L’Islam a voulu marque un point fort : vous nous attaquez et nous on va riposter ? La responsabilité porte lourdement sur les épaules de Sleazy Hollande qui en attaquant de minable façon la Syrie a ouvert très grandes les portes du œil pour œil, du dent pour dent, de victimes collatérales pour victimes collatérales. Mais impuissant et surtout abasourdi par cette audace tactiquement militaire, Hollande se réfugie dans le programme de sa pire ennemie, Marine le Pen en fermant les frontières de la France et en décrétant l’état de siège.

Pour nous Français il ne suffit qu’à attendre de la part de Valls l’annulation des régionales.

Alors le cri de guerre « Ilkya » ( explications du terme à la fin du roman) prend tout son sens et sa puissance dans ce vendredi 13 2015, ce qu’avait prévu en 1998, l’auteur !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :