Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

grand-mère ne comprend pas notre vie de famille: maman joue au foot, papa recoud son pantalon, Mat mon frère fait du tricot et moi Angéline, je fais de l'haltérophilie!

grand-mère ne comprend pas notre vie de famille: maman joue au foot, papa recoud son pantalon, Mat mon frère fait du tricot et moi Angéline, je fais de l'haltérophilie!

On joue aux rôles inversés

Les livres de lecture de l’école maternelle sont traités de sexisme ! D’abord qu’est-ce le sexisme ?

Ce phénomène qui n’a rien de nouveau, peut être appelé misogynie, misandrie, mots barbares qui indiquent que l’homme se veut supérieur à la femme.

Dans ces livres de CP épinglés par une commission, la femme est présentée comme coincée dans des rôles inférieurs ou subalternes : la cuisine, les tâches ménagères, la nounou de ses enfants, la secrétaire, l’employée ( souvent fidèle et dévouée, ce qui est une manière de la mettre en valeur !).

Alors on lit : maman cuisine, papa bricole, le garçon va au foot et la fille aide maman aux casseroles.

D’après de nombreuses études, ces rôles qui différencient hommes et femmes sont enseignés dés la petite enfance : du bleu pour les garçons et du rose pour les filles. Détail amusant : pendant mon service militaire pour la naissance d’un garçon, c’était 5 jours de permission et d’une fille trois jours seulement. Pour l’armée le garçon devenait plus utile qu’une fille !

« On ne nait pas femme, on le devient » ( Beauvoir). Cette citation nous est rabâchée à longueur d’arguments et nous les hommes devons nous pâmer devant cette vérité. Mais si l’on pousse plus loin, on ne nait pas mère mais par le statut de notre société, seules les femmes peuvent le devenir. Nous les hommes sommes alors privés d’une joie intense de donner naissance !

Mais ce rôle que certaines féministes voudraient renverser est implacablement mis en défaut tous les jours : dans les JT, les femmes ne présentent pas les infos en cravate et chemise mais en décolletés souvent osés. Pourquoi ? parce qu’elle savent qu’elles seront plus attirantes ainsi car la concurrence est rude.

Alors donnons, nous les hommes, du mou à ces dames et permettons-leur de choisir le métier et d’avoir les ambitions qu’elles veulent.

Je voudrais terminer par un grand article dans le dernier « Time Magazine » qui s’intitule : « Why ambition isn’t working for women. It’s not that women are less driven. But the things they strive for aren’t helping them get to the top. »

( Pourquoi l’ambition ne marche pas pour les femmes. Ce n’est pas qu’elles sont moins motivées. Mais ce qu’elles cherchent ne les aident pas à atteindre les sommets.)

Et c’est TOUTE la différence même chez les plus acharnées : les femmes les plus agressives au travail et dans leur carrière se font de plus en plus contrées par une rude concurrence : d’abord entre femmes ( dans les bureaux où il n’y a que des femmes, c’est souvent l’enfer) puis avec les hommes qui luttent pour les mêmes places. Et elles déplorent qu’elles se retrouvent dans des rôles subalternes.

L’article parle du livre de Sheryl Sandberg « Lean in » qui indique aux femmes que si elles veulent une place là haut, il faut qu’elles luttent deux fois plus que les hommes et qu’elles mettent tout leur poids dans la balance. Dure pour la grande majorité des femmes et…. Des hommes aussi !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :