Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le roi mange!

A table avec François le nouveau monarque

Dans une émission récente « Le temps du président » , une présentation de notre monarque « François le Bouffon » montre la vie privée de ce président qui se veut « normal ». Le résultat a été catastrophique, digne d’un documentaire qui aurait été tourné par le Duc de Saint-Simon sur l’emploi du temps réglé au cordeau du Roi-Soleil. Louis XIV aimait aussi parader devant sa cour ébahie depuis l’instant où il ôtait sa chemise de nuit jusqu’au moment où il la remettait.

Notre François a décidé ( ou accepté) de vivre devant le grand public que sont les téléspectateurs comme Louis XIV le faisait devant son parterre de courtisans.

Reportage consternant que souligne la presse : les ors de la républo-monarchie, le palais tout en déco de luxe, les larbins avec leurs chaines en or, la magnificence des dressés de table, les vins à profusion et la bouffe débordante et au centre François Hollande, le visage ravi de voir tant de victuailles. Mais devant des postes de télévision, des familles se serraient la ceinture pour être sures de payer les taxes, la gabelle, la dime pour entretenir notre nouveau seigneur. Et ces fabuleuses dépenses au nom d’un prestige dépassé de la France. Images données au monde du luxe qui caractérise une infime portion de la population tandis que plus de 8 millions de Français tirent la langue.

Le Monde pourtant proche de la gauche caviar se lamente :

« Cette configuration du pouvoir mélange foire aux vanités et foire aux vacuités : une spécialité française...

Un président normal doit avoir un bureau, des locaux et un centre de décision normal. Avec des salles de réunion, des open space pour faciliter la circulation de l'information, un bureau où trônent les téléphones, les écrans de télévision, les armoires pour ranger les dossiers confidentiels, et pas une cheminée en marbre, des bronzes tarabiscotés et des huissiers à chaînes qui vous annoncent ! Vue du Faubourg-Saint-Honoré, la France semble irréformable et d'ailleurs son locataire – quel qu'il soit – ­ le veut-il vraiment, tant il lui est agréable de jouir des avantages de la fonction, tant il est hors sol, tant il est un roi qui toise ses sujets ? Le déjeuner au cours duquel la garde rapprochée de François Hollande prépare ses vœux du 31 décembre est emblématique. Dans une porcelaine fine entourée de couverts en vermeil posés sur une table ornée de bouquets de fleurs très « Ancien Régime », on se baffre. Entre deux « schlurps » et gargouillis d'estomac, l'un des convives songe aux mots qu'il faudra prononcer à destination des SDF. C'est à pleurer ! La parabole du pain et de la brioche ne se joue plus à Versailles mais à l'Élysée... »

Lamentable de la part des socialistes qui ne pensent que s’engraisser et jouir du pouvoir plutôt que de s’occuper de chômage, de misère et de pauvreté.

Louis XIV, François le Petit: même cérémonial!

Louis XIV, François le Petit: même cérémonial!

Partager cet article

Repost 0