Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Elle a un beau visage et est une belle femme!

Elle a un beau visage et est une belle femme!

Republican debate ( suite)

Pour nous Français, les débats à l’américaine dépassent notre entendement et peuvent être jugés comme des exercices de cirque. Chacun fait son numéro acrobatique, abuse de son charme pour séduire la foule. Imaginez sur une estrade comme des personnages figés sortis du musée Tussauds à Londres. Ils sont onze debout derrière des pupitres prêts à s’écharper au signal des deux journalistes.

Tout à coup, les couteaux cachés dans le dos sont sortis et les coups volent bas. Mais depuis plusieurs mois, un candidat est devenu la cible des autres : car Donald Trump, le milliardaire qui n’a jamais été élu, n’avait jamais piétiné dans la politique est devenu de loin, le favori dans la course à la Maison Blanche. Il mène le pack avec plus de 30% des suffrages dans les sondages. Le deuxième peine à toucher les 15%. Jeb Bush est dans les choux à moins de 9% et son score ne s’améliore pas bien au contraire. Il est terne, coincé, fils de bonne famille mais un peu comme son frère n’a jamais cassé quatre pattes à un canard. De plus le nom de Bush est une tare pour les Américains, le frère ainé ayant mis l’Amérique dans le purin avec sa guerre d’Irak.

Mais dans ce débat apparaît pour la première fois, une femme de caractère et de tête : Fiorina Carly, ancienne patronne de Hewlet Packard virée de sa boite avec 42 millions de dollars d’indemnités ! Alors elle se lance en politique sans aucune expérience ! C’est beau l’Amérique, tout le monde a sa chance, pas comme en France !

Donald Trump au centre de la scène, place de celui qui mène dans les sondages, a tenté de lui faire du charme :

« I think she’s got a beautiful face. I think she’s a beautiful woman. » Sa galante remarque est tombée à plat. D’abord parce que c’était une réflexion machiste, les hommes ne se félicitent pas sur leur beauté physique et puis il faut le dire Fiorina n’a rien d’une bombe. Elle est loin d’être canon. Trump a besoin de porter des lunettes. Elle l’a remis à sa place illico presto en lui faisant remarquer qu’il avait à diverses reprises déposé le bilan de plusieurs de ses sociétés. Elle oubliait évidemment de dire qu’elle s’était fait virer pour de mauvais investissements.

Après le débat, tous les deux Carly et Trump furent plébiscités pour avoir animé le débat. Pas grand chose sur les projets pour l’Amérique mais les clowns font de mauvais politiciens, n’est-ce pas ?

Partager cet article

Repost 0