Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Colère des maires ou dérive des maires ?

Les communes rurales aux abois

Aujourd’hui a lieu une vaste manifestation des Maires de France contre la baisse des dotations de l’état : plus de 11 milliards d’euros en trois ans. Toutes les communes, rurales ou urbaines sont touchées par cette brutale diminution des aides de l’état.

Le dilemme apparaît évident : ou couper dans les services ou augmenter les impôts locaux. Augmenter c’est encore réduire le niveau de vie des Français déjà bien raboté depuis 2012. Dangereux pour la prochaine élection. Le moins douloureux semble être une coupe sombre dans les services. D’après le livre « Dérive des Maires », il y a de quoi faire car beaucoup de communes surtout rurales vivent au-dessus de leurs moyens et de leurs besoins. C’est une abominable concurrence entre les communes : chacune veut sa piscine, sa salle des fête flambant neuve, sauvegarder des ruines sans intérêts, réparer des églises vides et sans fidèles, ouvrir un centre de loisirs gratuit et acheter du matériel inapproprié pour les écoles.

L’état a RAISON de sabrer les budgets des communes car beaucoup de ces communes n’apportent plus de services : les formulaires se trouvent sur internet, les démarches aussi. Depuis quelques années, les Maires ont fait de leur commune de petits royaumes où vivent 400 habitants par exemple et il faut tout leur fournir !

Souvent la grande partie du budget sert seulement à entretenir le vieux bâtiments qui sert de mairie et celle-ci n’ouvre qu’une demi-journée par semaine ! A quoi sert-elle ? A rien.

Hollande a compris qu’en baissant les dotations, beaucoup de ces communes seront obligées de se regrouper en collectivités administratives. C’est tant mieux.

Le livre préconise l’élimination de plus de 20 000 communes ce qui a été fait en Allemagne, en Belgique. L’auteur rappelle aussi qu’il y a des communes SANS habitants !

La modernisation passera par la concentration.

Partager cet article

Repost 0