Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Merde alors, j'ai deux taches de jus de tomate sur ma jupe! Pas avec Trump! Si elle m'emmerde, j'la tue!

Merde alors, j'ai deux taches de jus de tomate sur ma jupe! Pas avec Trump! Si elle m'emmerde, j'la tue!

L'éléphant et sa trompe

Commentaire du New Yorker :

The problem is that the other Republican candidates are not clear in their own minds about why Trump’s comments about the Fox host were wrong.

On Monday night, the brief, frantic skirmish between Donald J. Trump and other forces in the Republican Party seemed to have stalled. The weekend had started so well for those in the G.O.P. who thought that their cohorts’ Trump fever might break; on Friday evening, he had besmirched Megyn Kelly, of Fox News—their own Megyn Kelly—in terms that seemed disqualifying. Trump appeared, in short, to have said that a woman they admired was having her period when she was asking hard questions as the moderator of the G.O.P. candidates’ first debate.

Résumé:

Lundi au cours du débat l'escarmouche entre Donald Trump et la journaliste Megyn Kelly a troublé les candidats républicains qui n'ont pas su comment prendre les remarques de Trump sur les règles de Megyn. Pourtant le week end avait bien débuté et jamais Fox n'avait eu une telle audience!

Les élections présidentielles américaines s’annoncent pleines de surprises et d’outrances ce qui changera de notre médiocre campagne !

Celui qui apparaît , au cours des premiers débats comme le candidat qui fait peur est Donald Trump. Il n’a rien d’un canard mais ressemble plutôt par son nom de famille comme la trompe d’un éléphant dans un magasin de porcelaine. Il fonce tête baissée et écrase ceux qui se mettent en travers de son chemin.

La première victime de ses éclats a été la brave interlocutrice, journaliste de Fox qui pensait le chatouiller en prenant un air agressif. Elle a vite compris que Trump n’allait pas se faire humilier et par une jolie blonde et par une journaliste.

Interrogé sur la façon dont Kelly ( la journaliste) l’avait traité, Trump n’a pas hésité à répondre que c’était normal d’une femme qui avait ses règles à ce moment-là et que cela se voyait dans ses yeux mais aussi ailleurs faisant ainsi allusion à une tache possible sur sa jupe. Les autres candidats se sont tenus cois ne voulant pas devenir la cible de Donald.

Mais cela marche dans les sondages car les Américains sont fatigués des manières doucereuses de Barack Obama qui, pensent-ils, se fait bouffer de partout et mène l’Amérique vers le déclin. Ils veulent un genre Ronald Regan qui ne mâchait pas ses mots et appelait un chat un chat et une prostituée, une pute !

Campagne passionnante à suivre et votre chroniqueur vous tiendra au courant des prochains esclandres !

Partager cet article

Repost 0