Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SCOOP TOUR: les spectateurs

Le populo au bord des routes

Le charme du Tour de France surtout pour les étrangers, est de voir le foutoir au bord des routes où passe le Tour : la cohue est telle surtout au sommet des cols, que les coureurs sont obligés de repousser les plus audacieux ( surtout les plus cons) de leurs poings. C’est comme une immense bouche vivante qui voudrait avaler les coureurs.

De plus les tenues deviennent de plus extravagantes pour avoir, comme dirait Andy Warhol, ses cinq secondes de gloriole sur l’écran : à moitié nus, quelque fois à poil, ils courent le long du peloton et certains pelotent le cul du maillot jaune. Entre Rodez et Mende, Christopher Froome s’est plaint d’avoir reçu de l’urine d’un spectateur et d’avoir été insulté. Evidemment il ne pouvait descendre de vélo pour boxer le merdeux ( le pisseux) qui l’avait aspergé car il aurait perdu le tour. Un coup de pisse vaut bien les millions de l’arrivée !

Les costumes les plus ahurissants sont portés par des individus qui gesticulent comme pris par la danse de Saint Guy et plusieurs se déplacent le long du parcours en caravane pour plaquer leur message.

Les caméras s’en donnent à cœur joie de filmer ces déguisements et ces égarements.

Mais sur l’étape Rodez Mende, le plus bizarre déguisement sur lequel la télévision s’est attardée, était une imitation parfaite, par un petit groupe de spectateurs venus de la Corrèze, du costume de président de la République, entouré de ses copains gardes du corps. Même comportement, mêmes lunettes, même désinvolture. Ce petit geste de la main qui semblait inimitable, l’a pourtant été !

Que nous réserve demain ? Un déguisement de Valls, de Merkel ou de Poutine, le tour étant tellement populaire

Partager cet article

Repost 0