Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fureur du Discobole

Ras la casquette de la Grèce

La Grèce de Périclès s’est brutalement réveillée et le Discobole a repris du service, voilà ce que l’on peut retenir de ce referendum lancé à la va vite ! Les Grecs, les martyrs des services oligarchiques de l’Europe et les lampions du FMI ont décidé de mettre fin à cette vaste mascarade qu’étaient devenues les négociations depuis des années. Il était temps d’y mettre fin d’abord pour la solidité de l’Europe qui se fissurait comme les anciens temples grecs et pour la validité de l’euro de plus en plus contesté quant à sa valeur réelle et son efficacité pour régler les problèmes de chômage, de croissance et de niveaux de vie.

Quitte à s’appauvrir, vaut mieux le faire dans la dignité, la liberté retrouvée et une énergie renouvelée. Le sort en est jeté et les technocrates de Berlin, Paris ou New York sont tombés sur un bec. Ils semblent paniquer devant ce coup de pied au cul qu’ils ont reçu et surtout mérité. On peut comme avait dit Lincoln, manier certains tout le temps, tout le monde quelque temps mais jamais tout le monde tout le temps. Il était temps de réagir de la part d’un peuple et c’est celui qui a créé la civilisation mais s’était endormi depuis, qui vient de briser les tabous de cette nouvelle société assoiffée de gains, créatrice de terribles différences de niveaux de vie et castratrice d’initiatives personnelles. Il en est fini de cette Europe sclérosée, de ces chefs d’état omnipotents qui décident de tout pour tout le monde.

Vive la Grèce, bravo le Discobole !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :