Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qu'elle était ma vallée!

Et les pauvres viennent la polluer!

En Bavière dans le magnifique cadre du village d’Elmau, la conférence du G7 a eu lieu sous les auspices de l’Allemagne. Il est important de rappeler qui sont les membres du G 7 : Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Grande Bretagne, Italie et Japon. Ce sont les 7 pays les plus riches de la terre mais pas forcément les plus influents. Surtout depuis la montée des pays comme la Chine, le Brésil ou l’Inde. La Russie est exclue pour des raisons géopolitiques. La population totale de ces sept pays ne représente que 10% de la pollution mondiale ( environ 750 millions pour plus de 7 milliards). Nous allons nous retrouver devant la même situation millénaire : le monde est dirigé par une élite. Elle va dicter ses lois comme au temps des colonisations et des conversions brutales. Ce qui sortira de la conférence de Paris en décembre est déjà connu d’avance puisque le but recherché par ces puissances est la diminution de l’émission de CO2. Le G7 se prononce pour une « décarbonisation de l’économie ». Qu’est-ce que cela veut dire ? C’est la diminution brutale ou même la suppression de l’utilisation des carburants fossiles qui lâchent dans l’atmosphère du carbone. Or cette pollution est énorme dans les pays riches (Proportionnellement par tête de population). Pour la réduire un seul et unique moyen : empêcher les pays sous-développés d’atteindre le niveau des pays riches. Dans « Caltécor 5127 » un long poème écologique publié en 1978, l’auteur dit que quand les Chinois vont en vélo, les européens roulent en auto mais quand les Chinois rouleront en auto, les Européens iront en vélo !

C’est la peur de cette possibilité qui poussent les pays occidentaux à tenter coûte que coûte le ralentissement du progrès dans les pays en voie de développement. Ce sera plus facile à imposer que de modifier le mode de vie des Européens ou des Américains. Une décarbonisation entrainerait un chômage massif, un ralentissement des déplacements ( Valls n’aurait alors pas pu se rendre à Berlin ou Ségolène Royal à Yorktown).

Pour ces multiples raisons, la conférence de Paris ne peut être qu’un échec car l’ Afrique, l’Amérique du Sud, l’Asie n’accepteront pas les diktats des 7 pays riches .

Partager cet article

Repost 0