Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Playmobil en deuil

adieux émouvants

L’info est tombée brutalement sur les écrans de télé : le père des milliards de Playmobils venait de mourir. Un deuil mondial vient d’être décrété par tous les chefs d’état sous la pression des enfants, jeunes et vieux. Une partie de leur bonheur d’enfant venait d’être enterré avec Horst Brandstätter, le créateur allemand. Les circonstances de cette réalisation sont restées longtemps inconnues mais les enfants qui jouaient avec ces figurines ne se souciaient pas du fait qu’elles étaient nées avec la crise du pétrole en 1974.

Pourtant nous avions sous les yeux, lorsqu’étendu sur un tapis je participais aux aventures de ces petits personnages passionnants avec ma fille, un modèle de société unique au monde : tous les bonshommes et petites femmes étaient issus du même moule. Il n’y avait plus de différence de beauté ou de laideur, les personnages possédaient le même visage, les mêmes yeux, les mêmes bouches. Uniformité des visages, égalitarisme des corps ( 7, 5 cms) , tenue sobre et tous sous la domination des mains d’enfants.

Les histoires se développaient avec beaucoup d’imagination, de dialogues souvent décousus et les combats quand il y en avait, se terminaient tranquillement dans la réconciliation de la boite où ils étaient rangés. Pas de dégâts, les objets étaient construits à l’allemande, solides et trapus, pas de blessés. Ils s’endormaient entassés les uns contre les autres, attendant le lendemain pour revivre de nouvelle épopées.

C’est un adieu émouvant que je fais à Horst, le remerciant de m’avoir donné de longues heures de bonheur avec ma fille à me lancer dans de folles aventures. On était loin des jouets électroniques qui font tout, dialogues et histoires.

Que là où tu vas Horst, tu trouves beaucoup d ‘enfants pour jouet avec tes playmobil !

Partager cet article

Repost 0