Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les nouveaux touristes

Nouveaux touristes

Dans le roman « Ilkya », l’auteur décrit l’évolution du monde depuis 1945 jusqu’au début de XXIe siècle.

Ce qui se passe en Tunisie ces derniers jours correspond à ce qu’avait prévu ce livre : retour au Moyen Age où chaque communauté se barricadait contre les barbares, qu’ils soient bandits de grands chemins, routiers, coquillards ( faux pèlerins qui rappelle le tueur de Sousse, faux touriste), malandrins, ou pillards.

Depuis plus de vingt ans, s’élèvent partout à travers le monde des enclaves protégées, surveillées avec poste de contrôle à l’entrée.

Depuis hier, la Tunisie a décidé de protéger ses plages : police armée, filtration des touristes et bientôt comme dans certaines enceintes du Club Med en Afrique, murs et barbelés pour empêcher tout intrus de pénétrer le domaine.

La tenue devenue classique depuis quelque temps est le gilet pare-balles qui est mis au goût du jour et peut même paraitre élégant, faute d’être pratique.

De plus de nombreux pays se sont fermés au tourisme : l’Egypte, la Libye, le Mali à la suite de troubles politiques ou pour des désastres naturels comme le tsunami d’Indonésie ou le tremblement de terre du Népal.

Il y a cinquante ans, tout le monde rêvait de « open space », les grandes étendues, la liberté de voyager n’importe où, la découverte de lieux étranges. A présent, on fait attention où on met les pieds, on consulte les avis de danger et on reste chez soi.

La disparition des deux grands camps, l’Ouest et l’Est ont permis la dispersion des groupuscules à travers le monde et la technologie a amélioré la propagande.

« Ilkya » montre bien dans quel sens a évolué les sociétés et ce n’est pas pour le meilleur !

Partager cet article

Repost 0