Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alors toi Nanar, tu y retournes! Et toi Nico tu vas y goûter!

Alors toi Nanar, tu y retournes! Et toi Nico tu vas y goûter!

Les mises en examen pleuvent sur le dos de deux hommes énigmatiques : Bernard Tapie et Nicolas Sarkozy. La justice semble prendre plaisir de temps en temps à les mettre à la première page des magazines pour abus de confiance, détournements de fonds et autres motifs qui relèvent du délit. A force de s’acharner sur les mêmes, la justice ne joue plus son rôle d’autorité placide et juste. C’est un peu sortir deux polichinelles de leur boite pour les exhiber comme des trophées aux yeux ébahis du grand public au cours d’un cérémonial désuet.

En un mot, ils sont à condamner ou ils ne le sont pas. Ils sont innocents ou ils ne le sont pas. S’ils le sont alors leur sort doit être réglé avec équité. Et la justice passe à autre chose.

Mais en France, la justice est lente et surtout tourmentée, avançant et reculant selon la puissance de l’inculpé. Elle n’ose pas aller trop loin avec celui qui pourrait être candidat à la présidence ni avec celui qui longtemps a représenté l’icône de la réussite.

Cette situation arrange le pouvoir en place car il ne peut être accusé de harceler un futur candidat alors que certains des membres du gouvernement ont été dans le collimateur de la justice. En France, il n'a plus de prisonniers politiques. Il y en a qui y ressemblent mais ne le sont pas!

C’est une saga amusante à suivre !

Partager cet article

Repost 0