Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VGE et son pactole

Aujourd'hui nous parlons avec respect de nos anciens, ceux qui sont à la retraite, en prison ou en procès.

Quelle leçon pouvons-nous tirer de leur magnifique ( du moins réputée) carrière? Les trois ne se ressemblent pas mais ont des points communs: ils ont été et sont encore dans la emmerdes jusqu'au cou et pourtant ils s'en sortent non pas avec honneur mais avec certains avantages.

Les trois sont Valery Giscard d'Estaing ( VGE), Charles Manson et DSK ! Si le premier est moins cité dernièrement, il l'a quand même été attaqué pour des diamants et un emprunt, les deux autres , c'est notoire, ils sont dans le pétrin.

Commençons par le plus tranquille: le pactole de VGE

Avoir été Président de la République, c’est un peu avoir gagné une formidable rente au loto. Notre cher ( dans tous les sens du mot !) président à la retraite coûte, d’après le député René Rosière qui farouchement pourchasse les dépenses excessives de l’état, 2,5 millions d’Euros par an. Il est suivi de près par Sarkozy et Chirac. Question pourquoi une différence entre les trois ? La somme devrait être la même selon la formule « égalité » sur tous nos frontons. Si l’on calcule comme pour n’importe quel citoyen Lambda, Chirac qui a fait 2 mandats devrait recevoir deux fois plus que ces collègues ! Allez y comprendre quelque chose. Facile diraient les anglo-saxons : les Français ont l’art de rendre compliqué ce qui est simple !

Heureusement que nous ne sommes pas en Suisse où le président change tous les ans !

Que couvrent ces dépenses : appartement de fonction, tous les frais annexes, voitures, et surtout 13 employés à temps complet et collaborateurs payés de 5 000 € à 7 800 € par mois. Très utile pour Chirac qui a besoin de toute l’aide possible pour apparaître en public.

Quand même pour les Français qui ont du mal à régler leurs factures, la somme semble exorbitante. Surtout si l’on compare aux dépenses accordées aux présidents américains :

« Taxpayers are shelling out nearly $4 million a year to pay the expenses of the country's four living ex-presidents, all of whom are millionaires thanks to lucrative book deals and speaking fees. »

Texte cité par le New York Times : Les contribuables américains paient 4 millions de dollars ( 3 516 000 € à ce jour) pour les QUATRE présidents vivants ( les 2 bush, Carter et Clinton).

Le congrès veut réduire la somme pour chacun à 200 000 dollars !

Plus le pays est insignifiant, petit et souvent ridicule dans ses démarches, plus le président ramasse un gros pactole.

Ah qu’il fait bon d’être président en France et on comprend alors pourquoi la lutte est rude pour parvenir au sommet de l’Olympe financière !

Partager cet article

Repost 0