Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mélenchon sur un divan

Jean Luc Mélenchon a fait une carrière politique en se trainant de parti en parti, de divan en divan. A chaque entretien médiatique, il a ajouté, en plus d’une analyse psychiatrique de la situation, un côté bouffon du roi en attaquant à droite et à gauche. Il en a fait sa bible car lui-même ne sait où poser ses fesses : extrême gauche, centre gauche ou même sans oser le dire, rêvant des scores du FN ou de Syriza en Grèce.

Malheureusement pour son idéologie à taux variable, il tombe toujours dans les bas-fonds des sondages et des résultats. Alors il se relève et courageusement repart à la recherche d’un micro pour répandre son fiel.

Mais sur le divan de Fogiel, Mélenchon se laisse aller à parler de son parcours. Sa rencontre et la façon dont il a été accueilli par Mittérand est touchante. Il voue à l’ancien président défunt une fidélité qui nous émeut. S’il le défend, malgré le sourire en coin lorsqu’il parle des complots de Mittérand ( lesquels ? il ne le précise pas) c’est qu’il sait ne pas mordre la main qui l’a nourri. Le plus étonnant, c’est que celui qui fut député, ministre puisse à ce point-là en vouloir à la classe dirigeante et surtout aux socialistes. Il les insulte, les traite de nuls et leur reproche d’avoir trahi leurs idéaux. Mais il nous fait jubiler lorsqu'il décroche ses flèches contre les " tous pourris"!

Mais pour lui rafraichir la mémoire, Mittérand était loin d’être blanc comme neige ! Voir au début la discussion Mittérand et son interlocuteur aux Etats-Unis.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :