Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Education bouts de ficelle

Depuis le 11 janvier, date tournante dans l’histoire de notre pays, ça barde à l’éducation nationale sous l’impulsion d’une dynamique, jeune et jolie Ministre de l’EN.

Et les effets de ses décisions se sentent même dans la campagne lointaine, dans les villages abandonnés, désertifiés. C’est le cas du village de Rustrel, Vaucluse. Les principes mêmes de la Ministre épelés au cours de ses nombreux discours, commencent à porter leurs fruits. Dans ce magnifique village au nord du Luberon, près du splendide « Colorado français », vestiges de mines d’ocre, on ne parle plus d’inégalités scolaires mais d’innovation sociale et de meilleures chances de réussite.

Le préfet du Vaucluse, à l’ordre de l’état nouveau, né le 11 janvier, vient d’appliquer à la lettre deux décrets : le plan Vigipirate renforcé et les nouvelles propositions de l’éducation nationale. C’est la politique des bouts de ficelle !

La circulaire ministérielle est sans appel : les cartables doivent rester à la maison pour empêcher que les enfants de primaire et de maternelle n’y cachent une kalashnikov ou un bâton de dynamite. En effet cet objet est des plus dangereux pour préparer un horrible attentat dans la cour de récréation. Et cela est une consigne académique depuis « le jour après ». Inutile de préciser la date !

Alors l’égalité sociale est évidente : adieu les cartables de luxe avec logo qui déclenchaient non pas une guerre des boutons mais une guerre des cartables. A présent, les gamins apportent leurs affaires attachées par des bouts de ficelle. Aucune marque flamboyante n’est à relever. Plusieurs, faute de trouver un bout de ficelle, transporte leurs cahier, livres et crayons dans des sacs poubelle ou de supermarché.

Adieu les cartables Eastpack, Roxy, Quicksilver, Oxbow, Hello Kitty, Chipie, Barbie, Converse ( les chaussures sont en sus) ainsi que Nike.

A se demander ce que portent les enfants américains pour aller à l’école : Tour Eiffel, Astérix, Petit Bateau ?

Et bientôt les décrets vont s’appliquer aux blousons, robes, manteaux ! A quand la classe en blouse et avec sac poubelle ?

Les innovations récentes sont une marque d’un progrès constant !

Partager cet article

Repost 0